DÉSIGNATION DU BALLEY DE KABOUA, AFFAIRE DE 5000 HECTARES ET ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DE 2023 : Le maire Dénis Oba Chabi se prononce

1 an ago | Written by
28 546 vues
0 0

Le maire de la commune de Savè a organisé un point de presse à la salle de conférence de l’hôtel de Ville ce vendredi 24 mars. L’autorité communale a voulu clarifier plusieurs points concernant l’actualité de sa commune et celle nationale. Il s’agit entre autres de la désignation du nouveau Balley de Kaboua, l’affaire domaniale concernant 5000 hectares à Savè, les élections législatives et bien d’autres.

De la désignation du nouveau Balley à Kaboua

Le 9 février 2022 un nouveau Balley a été désigné à Kaboua et en attente d’installation. Au même moment, des informations ont fait état de l’autorisation du maire et du Préfet pour l’intronisation d’un autre.
Selon le Maire Dénis Oba Chabi, la non intronisation du Balley désigné à Kaboua est dûe à une mésentente de deux prétendants issus de la famille des ayant-droits. C’est le motif de la suspension du processus de désignation par le Maire de Savè et le Préfet des Collines. «Ce n’est pas le roi qui choisit le Balley. Ce n’est pas une nomination », a clarifié le Maire. C’est malheureusement ce qui se serait passé à Kaboua. Pour le Maire, le roi Odututu devrait faire des démarches auprès des prétendants afin de trouver un terrain d’entente.
Lesquelles démarches sont entrain d’être menées par les autorités à travers des séances d’écoute et de conciliation. Déplorant la situation de bicéphalisme du trône de Savè, le maire ne compte pas créer une autre situation pareille à Kaboua et invite les uns et les autres au calme.

Dossier de 5000 hectares à Savè

Le maire ne se reconnaît pas dans les allégations qui l’accusent d’être à l’origine de cette affaire de transaction foncière de 5000 hectares. Selon Dénis Oba Chabi, il est aujourd’hui impossible d’acquérir 1000 hectares sans passer par le conseil des ministres à plus forte raison 5000.

Selon ses explications, ce sont des collectivités qui se disputent ledit domaine. Un conflit est né de cette situation et l’affaire est pendante au tribunal de conciliation et en passe d’être réglée. La conclusion du maire par rapport à ce dossier est qu’il s’agit d’un faux problème. La situation est en passe d’être résolue à l’amiable.

Des élections législatives sans violence à Savè

Le maire de Savè a affirmé qu’il n’était pas inquiet de la survenance d’éventuelles violences électorales en 2023. Selon lui, les violences étaient dûes à l’organisation des élections exclusives et pour 2023, la cour constitutionnelle a rétabli le parti “Les Démocrates”, leur permettant de participer à l’élection législative. C’est selon le Maire, la raison de la tenue des élections sans heurts.

Exilés et prisonniers politiques

Le Président de la République est le père de la Nation. Il l’est pour ceux de la mouvance ainsi que ceux de l’opposition, a laissé entendre le Maire Dénis Oba Chabi. L’autorité communale de Savè estime que le Chef de l’État Patrice Talon doit éviter le bicéphalisme politique en se réconciliant à son vieil ami, l’ancien Président Boni Yayi. Selon lui, la clé du retour des exilés politiques et la libération des détenus politiques est la réconciliation entre Boni Yayi et Patrice Talon.

Savè sans eau depuis 2 ans

Depuis les travaux de bitumage de l’axe Savè-Kétou, une grande partie de Savè n’a pas d’eau. Selon les explications du Maire, avant le démarrage des travaux, les réseaux d’eau et d’électricité devraient être déplacés par l’État. Ce qui n’a pas été effectif jusqu’au démarrage des travaux occasionnant des casses et plongeant ainsi les populations de Savè dans un manque d’eau. En saluant la patience de ses populations, le Maire Dénis Oba Chabi a confié que bientôt sera la fin du calvaire. Il a également évoqué le cas de la construction de deux grands châteaux qui vont fournir assez d’eau à la commune de Savè.

Association de Développement de Savè

Savè sans association de développement, le Maire rassure que des démarches sont déjà menées pour élire les bureaux. Les représentants de chaque arrondissement sont déjà désignés et d’ici le mois d’avril, le bureau sera installé, a rassuré le Maire.

Barnabas OROU KOUMAN BOK

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru