EDITO : Azannaï de plus en plus isolé !

5 ans ago | Written by
15 294 vues
0 0

EDITO

Azannaï de plus en plus isolé !

L’une des figures de proue de la résistance au pouvoir de Patrice Talon et opposant de facto depuis sa démission du gouvernement, Candide Azannaï se voit de plus en plus isolé des autres résistants. Nul n’ignore l’influence de l’équipe hétérogène qui s’est spontanément formée à l’approche des législatives du 28 avril dernier pour dénoncer les dérapages du pouvoir de la rupture. Une équipe qui rassemblait les pires adversaires politiques d’hier avec à leur tête l’ancien ministre de la défense Candide Azannaï.

Ainsi, à chaque sortie publique de la résistance, on voyait l’homme de Jonquet entouré des autres ténors de l’opposition, ce qui semblait donner un poids à celui-là qui a eu à donner de l’insomnie au président Yayi à la fin de son règne. Mais contre toute attente, cette belle image de la résistance a fait long feu.

Aujourd’hui, Azannaï se retrouve seul dans la résistance au moment où chaque parti de l’opposition multiplie des actions en catimini pour se conformer aux textes en vigueur. Alors, le philosophe se voit obliger de retourner progressivement dans sa solitude légendaire. Désormais, il semble être contraint à des sorties publiques avec l’ombre de lui même sans ferveur et hargne, et de moins en moins convainquant sur les sujets qu’il aborde.

Voici donc Azannaï qui n’est plus loin de sa fin politique, car apparemment il est rejeté de tout côté après avoir perdu toutes ses plumes dans un bras de fer inutile qu’il a eu à engager avec son ancien ami Patrice Talon.

Cependant, il serait regrettable que le président de Restaurer l’Espoir s’éteigne politiquement de cette manière puisqu’on le veuille ou non, Azannaï fait partie des rares éveilleurs de conscience dans la jeune démocratie béninoise. Alors, le mieux pour l’homme serait de reconnaître son faux pas et se remettre dans une position de centriste afin de regagner de la crédibilité auprès de la jeunesse qui l’a toujours soutenu dans ses grands combats.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru