EDITO : Le vaccin de toutes les peurs !

4 ans ago | Written by
11 264 vues
0 0

EDITO

Le vaccin de toutes les peurs !

Face au ravage du Covid-19, les prévisions sont très alarmantes pour l’Afrique. Bien que pour l’heure ce continent semble être plus épargné des affres de ce virus qui tient les grandes puissances en respect malgré la performance de leur système sanitaire, l’Organisation Mondiale pour la Santé prévoit l’hécatombe pour l’Afrique. Même le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterrès a confirmé cette hypothèse apocalyptique et suggère que les africains soient soumis les jours à venir au vaccin contre le fameux virus.
Une nouvelle qui mettra toute l’Afrique en ébullition à travers les réseaux sociaux. Ainsi, diverses réactions sont enregistrées face à une éventuelle administration du fameux vaccin aux africains en premier pour tester son efficacité. De manière générale, la tendance est au rejet de cette proposition qui semble cacher un plan machiavélique contre l’Afrique et les africains. Puisque pour plusieurs pourquoi c’est par l’Afrique qu’il faudra commencer par tester un tel vaccin, alors que jusqu’à présent le continent noir enregistre peu de victimes dues à cette pandémie. Or, au même moment l’Europe continue de compter ses milliers de décès dus au Covid-19.
Alors, bien que le raisonnement de Guterrès ne manque pas de pertinence au vue de la faiblesse ou de l’inexistence de système sanitaire performant dans la plupart des pays africains, le doute des africains animés d’un sentiment de panafricanistes est bien justifié. Puisque dans l’histoire, presque tout ce que l’Europe a eu à accorder à l’Afrique sous le vocable d’aide n’a été que des cadeaux empoisonnés. Allusion faite à la traite négrière qui a ruiné l’Afrique en la dépouillant de ses bras valides, situation aggravée par la colonisation qui a mis la religion en avant pour mieux assujettir ce continent qui regorge toutes sortes de richesse. Jusqu’à présent, un mystère reste cacher derrière certaines maladies qui continuent de décimer les africains à l’instar du Sida de même que les guerres et le terrorisme qui font des milliers de morts en Afrique.
Ainsi donc, les dirigeants africains doivent être vigilants afin que le fameux vaccin ne soit pas envoyé en Afrique sous d’autre forme pour l’accomplissement d’un plan peu dévoilé.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru