ÉDITO : Pour l’honneur du corps enseignant

5 ans ago | Written by
12 621 vues
0 0

ÉDITO

Pour l’honneur du corps enseignant

Bientôt les résultats de l’évaluation diagnostique des enseignants contractuels reversés du primaire et secondaire seront rendus publics. Déjà le ministre de l’enseignement secondaire Mahougnon Kakpo a annoncé les grandes tendances de ces résultats lors de sa dernière visite au centre de correction des copies. De cette annonce, on retient que plusieurs enseignants évalués ont pu relever le défi. Puisqu’il est dit qu’il y a plus d’enseignants qui ont franchi la barre des 10 sur 20.

Cependant, ce qui donne un peu à réfléchir est l’autre versant de la déclaration de Mahougnon Kakpo qui a laissé entendre que certains enseignants ont obtenu des notes inférieures à 10. Alors on se demande comment un enseignant pourrait obtenir de telles notes dans une matière qu’il a eu à enseigner pendant tout au moins une décennie.

Si effectivement des enseignants en situation de classe ont obtenu de ces notes minables pour des épreuves du niveau de leurs apprenants, alors ce serait l’opprobre pour tout le corps enseignant. Ainsi pour éviter de faire subir à tout le corps enseignant cette honteuse humiliation, il serait bien que les résultats de l’évaluation ne soient pas publiquement affichés. Mais qu’ils soient individuellement envoyés à chaque enseignant sous plis fermé à l’instar des rapports des inspecteurs après visite de classe.

D’ailleurs le simple fait de donner ces tendances jette du discrédit sur le corps enseignant aux yeux de leurs apprenants. Alors, pour la suite de ce processus d’évaluation, Salimane Karimou et Mahougnon Kakpo doivent essayer de préserver l’honneur de tout le corps enseignant.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru