EDITO: Toléba en mission pour Talon ?

5 ans ago | Written by
15 148 vues
0 0

EDITO

Toléba en mission pour Talon ?

La métamorphose qui est notée sur l’échiquier politique national suite à l’application des nouvelles normes, a donné naissance à certains partis dont la position reste mitigée bien que leurs auteurs réclament à cor et à cri qu’ils appartiennent à l’opposition. Au nombre de ces partis, la Force Cauri pour le Développement du Bénin (Fcdb) du professeur Soumanou Toléba semble en fait partie.
Certes, pour le moment l’opposition n’a pas encore un statut au Bénin, et dans les grandes démocraties du monde en dehors de la mouvance et l’opposition on parle également des centristes; cependant l’idéal dans chaque démocratie est la précision des positions des acteurs politiques par leurs actes et non uniquement par leur déclaration. Depuis la création de ce parti qui se réclame de l’opposition constructive, les actes de son leader semblent s’écarter de la lutte de la grande partie de l’opposition. D’ailleurs, le fait que Toléba et les siens prônent une opposition constructive semble catégoriser les autres partis qui ne partagent pas la même vision que le pouvoir en place, d’opposition destructive.
De plus depuis sa création, le parti Fcdb se comporte telle une femme qui fait les yeux doux à un amant. Il trouve des excuses à ce que les autres qualifient de dérapage au niveau de l’exécutif. La belle preuve, au moment où les autres s’indignaient avec véhémence contre leur exclusion des législatives, la Fcdb a tout simplement pris acte de la situation et s’est muée dans un silence de contentement tout comme les autres partis déchus de la mouvance. Aucun soutien officiel de la part de Toléba n’a été apporté à Azannaï, pas même à son ami Yayi qui passe des moments difficiles depuis ces dernières élections. Est-ce à dire que tout ce que réclame cette opposition va dans le sens de la destruction de la démocratie béninoise ?
De même, juste après la main tendue du président Talon pour un dialogue franc et sincère, Toléba a immédiatement manifesté son désir de saisir cette main sans aucune exigence. Tandis que les autres partis agissent avec circonspection afin de ne pas tomber à nouveau dans un piège de celui qui tend la main. Cette promptitude notée dans la réaction du président de la Fcdb semble traduire une attente de la part de ce dernier.
Cet écart qu’on note entre les autres partis de l’opposition et la Fcdb sème le doute dans le cœur de bon nombre de béninois en ce qui concerne la vraie position de ce parti sur l’échiquier politique national. D’autres semblent même confondre le président de ce parti à un chargé de mission du président Talon pour déstabiliser l’opposition.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru