INCIVISME À PARAKOU : Des individus s’en prennent aux panneaux solaires des grandes artères . Les autorités fortement interpellées par les populations

3 mois ago | Written by
36 869 vues
0 0

Installés au niveau des grandes artères dans le but de renforcer l’attractivité de Parakou, troisième ville à statut particulier du Bénin, les panneaux solaires sont victimes de l’incivisme de certaines populations. En effet, des individus sans foi ni loi non encore identifiés se donnent du plaisir depuis un bon moment, à dérober ces infrastructures installées à grands frais par les autorités. Les cas les plus perceptibles sont au niveau de la nouvelle double voie quittant le rond-point Mathieu Kérékou pour celui de Hubert Maga et celle quittant le rond-point Mathieu Kérékou pour l’autogare centrale d’Albarika. Sur les lieux, l’on constate avec désolation que nombre de batteries qui alimentent ces panneaux sont retirées plongeant ainsi ces axes routiers, dans le noir et exposant les populations à l’insécurité. Plus grave, ces individus malintentionnés sont allés même jusqu’à vandaliser et mettre à terre un panneau dans leur tentative de vol de la batterie.

Des populations se plaignent

Selon Akibou Issa, un usager rencontré sur le tronçon rond-point Mathieu Kérékou-Hubert Maga, « c’est déplorable qu’on assiste à ce genre d’incivisme. Comme vous le voyez, ils sont en train de tout enlever. Alors que sans batterie, les panneaux ne peuvent pas donner de la lumière »

De son côté, Justin A. indique que « ces panneaux sont installés avec nos frais, mais aujourd’hui les gens se permettent de tout enlever. Je me demande dans quel but ? Ils profitent souvent du calme de la nuit, quand tout le monde dort pour poser leur vilain acte ».

Chaque jour, les citoyens dénoncent ce comportement de certains individus dans les tranches de grogne des radios de la ville. Mais malgré ces plaintes, la situation va de mal en pis sous le regard impuissant des autorités.

Les autorités interpellées

Désarmées face à l’ampleur que prend la situation, les populations interpellent les autorités à taper du poing sur la table. « Chaque jour, on grogne, on grogne, mais ça ne dérange pas ces délinquants. Il faut que les autorités prennent leurs responsabilités pour décourager cette pratique qui perdure. On peut par exemple, recruter des gens pour assurer la garde au niveau de ces tronçons comme ça se faisait au moment où les Chinois construisaient ces voies. Cela permettra de mettre la main sur ces individus mal intentionnés qui n’ont aucun respect pour le bien public », a proposé Akibou Issa.

Samira ZAKARI

 

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.