LUTTE CONTRE LES BOISSONS FRELATÉES À OUASSA-PÉHUNCO : 1 550 litres de “Sodabi contrefait” arraisonnés

2 mois ago | Written by
5 066 vues
0 0

 

La lutte contre la consommation des boissons frelatées dans les départements de l’Atacora et de la Donga se poursuit. La semaine écoulée, 1 550 litres de “Sodabi” contrefait ont été arraisonnés. De même, 1 925 litres de cette boisson ont été déjà distillés dans des communes de l’Atacora-Donga. C’est une prouesse des éléments du commissariat de police de Gnémasson dans la commune de Ouassa-Péhunco. Au regard des conséquences de la consommation de cette boisson dans la vie des populations notamment les jeunes, les autorités à divers niveaux doivent davantage corser la lutte.

Des bidons saisis

En effet, au cours de cette opération, les éléments du commissariat de police de Gnémasson ont également saisi tous les matériels servant à la production de cet alcool frelaté. La moisson obtenue prouve à suffisance que le phénomène a toujours la peau dure dans les départements de l’Atacora et de la Donga. Chaque jour, les bras valides meurent à petit feu sous le regard des autorités et parents. Avec seulement 50f, le jeune consommateur a déjà un verre chez le tenancier de la boutique communément appelé “Dadjè”. Selon les informations, ces derniers sont pour la plupart les producteurs de ces boissons frelatées.
Les efforts des autorités à divers niveaux dans la lutte sont à saluer. Cependant, elles doivent être plus fermes pour décourager à jamais ce phénomène. Les parents sont appelés également à prendre conscience des conséquences néfastes de la consommation des boissons frelatées sur la vie de leurs enfants.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Actualité · Santé · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru