MUSIQUE : Nikanor dit tout sur sa relation avec Sessimè

3 mois ago | Written by
23 816 vues
1 0

De son vrai nom Ahehehinnou Hervé Jean-François, l’artiste Nikanor est compositeur et interprète béninois. Invité sur l’émission ‘’Cliché’’ de la chaîne de télévision numérique Daabaaru Tv, l’artiste a dévoilé au public en l’occurrence à ses fans les secrets de sa réussite dans le monde de la musique. Il n’a pas manqué de revenir sur sa relation avec Sessimè. Voici l’intégralité de son intervention.

Salimatou KOUSIYO (Stg)

Daabaaru Tv : Qui est Nikanor ?

Nikanor : Nikanor, c’est un artiste, compositeur et interprète. À l’état civil, on m’appelle Ahehehinnou Hervé Jean-François. Nikanor, c’est déjà un nom chrétien, j’ai grandi dans une famille chrétienne, j’ai reçu une éducation chrétienne. Mes premiers pas dans la musique je les ai faits dans la chorale à l’église, groupes musicaux à l’église et tout. J’ai choisi Nikanor à cause de sa signification, ça signifie Victorieux, en grec et en hébreu.

Que faisiez-vous avant la musique ?

J’étais étudiant avant de commencer à chanter de façon professionnelle. Avant de rencontrer mon manager en 2011, j’étais en première année sur le campus.

Si vous n’aviez pas fait carrière dans la musique, quel aurait été votre métier ?

Si je n’avais pas pu faire carrière dans la musique, j’aurais pu devenir un joueur, j’aime le foot et j’avais des talents pour ça. Mais il faut dire qu’il y a de très bon joueurs. Si je n’avais pas fait carrière dans la musique, je serai peut-être laborantin, j’aime la chimie et d’ailleurs j’ai fait des sciences naturelles et aussi la biochimie sur le campus. Voire encore professeur de biochimie, d’analyses.

Selon les fans, il y aurait eu un probable flirt entre vous et la “fana fana lady” Sessimè, que pouvez vous nous dire à ce sujet ?

Un flirt ? Hum, peut-être plus que ça même, qui sait ?

Vive critique sur le scénario du clip “Yinko tché”, que s’est-il réellement passé?

Moi je n’interviens pas vraiment dans le scénario des clips. Parce que c’est beaucoup plus le travail du réalisateur. C’est lui qui choisit son scénario. Et après, il nous soumet ces choses à mon équipe et moi. C’est lui qui a le dernier mot par rapport au message qu’il a envie de véhiculer à travers le clip. Il a donc décidé de passer son message de cette façon dans “Yinko tché”.

Votre meilleur featuring était avec quel artiste ?

Mon meilleur featuring reste à venir. Moi je n’aime pas comparer les chansons. Chaque chanson a son ‘’inspi’’. C’est vrai qu’on a fait de très belles collaborations jusqu’a aujourd’hui. On l’a fait avec Innoss’b, Nasti Nesta, Sessimè et bien d’autres. Donc, chaque chanson reste une aventure spéciale.

Que chante Nikanor ?

Je chante la femme, l’amour, mes expériences personnelles, ce qui se passe autour de moi, la joie. Bref, j’aime transmettre l’émotion. Parce que pour moi, la musique doit changer quelque chose dans la vie de celui qui l’écoute, doit apporter un plus.

Votre son préféré de tous les titres que vous avez ?

J’aime toutes mes chansons, voilà. Je ne pourrai pas choisir une chanson et dire que c’est celle-ci que je préfère. Chaque musique transmet un message particulier.

Avez-vous de la place dans votre cœur ?

J’ai un grand cœur. Il y a assez de place pour tout le monde. C’est vrai que j’ai quelqu’un dans ma vie, mais il y a de la place. Surtout pour mes fans.

Quelles ont été vos expériences ?

On a eu de très belles expériences. Mon premier titre de meilleur espoir de la musique béninoise était une très belle expérience. Les moments de partage sur scène avec les fans étaient de belles expériences.

Vos mauvaises expériences ?

Je n’aime pas trop parler de mauvaises expériences. Parce que chaque expérience a son côté positif et apporte un plus dans la vie de l’artiste. Il faut juste savoir tirer de leçons pour pouvoir rebondir la prochaine fois.

Envisagez-vous d’autres featuring avec d’autres artistes ?

Il y a des artistes avec qui j’aimerais collaborer à l’international. Aujourd’hui, on ne peut plus parler de la musique africaine urbaine sans parler de ces artistes nigérians qui font l’histoire de la musique en Afrique. Si c’était donné, j’aimerais collaborer avec Stromae qui est le génie de la musique européenne, Maître Gims, Beyoncé et bien d’autres.

Skinny ou Apoutchou ?

Je préfère les deux.

Un mot à l’endroit de Daabaaru et des fans

Je dis un grand merci à toute l’équipe de la chaîne. Ce que j’aime c’est que l’équipe est jeune, c’est super. Félicitations, et on est ensemble. Aussi, un grand merci à tous les fans et merci à ceux qui nous soutiennent depuis le Nord.

 

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *