POUR UNE MEILLEURE PRÉVENTION ET GESTION DES CATASTROPHES AU BÉNIN : La Croix-Rouge Béninoise lance le projet Rebumaa

4 mois ago | Written by
3 643 vues
0 0

Présidium

Le mercredi 27 mars 2023, la Croix-Rouge Béninoise (Crb) a procédé au lancement du projet Renforcement de la Résilience par l’Engagement Multipartite dans l’Action Anticipée en cas de catastrophes induites par le Climat (Rebumaa). Engagée dans les actions humanitaires depuis plus de 60 ans, la Crb en collaboration avec l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) entend par ce projet répondre favorablement aux cris de cœur des populations mais aussi prévenir les catastrophes naturelles. Le projet a été lancé en présence des différentes parties prenantes.

Samira ZAKARI

C’est un projet élaboré par la fédération internationale de la Croix-Rouge et du croissant rouge en collaboration avec l’Université de Hambourg. Financé par le Centre de Recherche et de Développement International (Crdi) en collaboration avec la Firc, le projet s’inscrit dans la vision de la Croix-Rouge qui est de prévenir et d’alléger les souffrances des populations à travers ses axes d’intervention dont la gestion des crises et catastrophes.

Selon le Secrétaire Général (Sg) de la Crb, Tranquillin Yadouléton, « C’est un projet de recherche-action qui sera mis en œuvre dans trois pays notamment le Bénin, le Togo et le Nigéria par les sociétés nationales Croix-Rouge de ces pays et les universités. Au Bénin, on travaillera avec l’Uac». A l’en croire, « Le Rebumaa a pour objectif d’identifier les obstacles et les limites aux capacités organisationnelles et structurelles pour la mise en œuvre d’une action proactive dans la gestion des catastrophes en vue de développer les meilleures pratiques en matière de gouvernance multi-acteurs de l’action proactive et inclusive dans un contexte harmonisé ».

Trois communes seront identifiées par l’ensemble des participants à l’atelier, en fonction de leur degré de vulnérabilité aux catastrophes, pour la mise en œuvre du projet au Bénin. Ainsi, dans la phase d’action qui concerne la Croix-Rouge, différentes activités seront menées sur le terrain. Il sera question selon Quinette Tchintchin cheffe du projet Rubumaa au Bénin de, « combler les lacunes en matière de connaissance sur la manière de gérer, coordonner et mettre en œuvre efficacement des actions d’anticipation à différents niveaux de parties prenantes. Aussi, il s’agira de développer et tester d’une part, des protocoles d’action précoce pour répondre au risque d’inondation et d’autre part, d’évaluer leur efficacité pour proposer des solutions ».

A en croire Gabin Tchaou, enseignant chercheur représentant le directeur de l’Institut du Cadre de Vie (Icav), c’est un honneur pour la communauté scientifique de l’Uac de participer à cet important projet. « Pour mieux agir, il faut que nos actions soient éclairées par la recherche scientifique. C’est ce qu’a compris la Croix-Rouge en nous associant intimement à ce projet. Nous vous remercions pour la confiance et nous vous rassurons que vous ne serez pas dessus par le travail qui sera le nôtre afin que les actions à mener puissent porter les fruits escomptés », a-t-il rassuré.

Il faut noter que le projet sera exécuté sur une durée 42 mois.

Article Categories:
A la une · Actualité · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru