PROMOTION DE LA FRANCOPHONIE À PARAKOU : Le centre Okouabo lance un programme

2 ans ago | Written by
11 133 vues
0 0

Le centre socioculturel Okouabo en partenariat avec les villes de Parakou et d’Orléans a lancé officiellement un programme de promotion de la francophonie dans la cité des Kobourou. Le lancement a été fait le vendredi 14 octobre 2022 au siège de l’Organisation Non Gouvernementale (Ong) Okouabo par la représentante du maire de Parakou Alimatou Abdoulaye. Cette cérémonie a connu la présence des autorités culturelles et éducatives, de Mathieu Owolabi Président Directeur Général (Pdg), du représentant du Directeur Départemental du Tourisme de la Culture et des Arts (Ddtca) Borgou/Alibori Ramanou A. Lawani, de la représentante du recteur de l’Université de Parakou (Up) Docteur Sabine Dako, des enseignants à divers niveaux, partenaires et bien d’autres

Athalie GBAGUIDI (Stg)

Développer un partenariat solide entre Parakou et Orléans afin de rendre ce lien plus efficace et dynamique. Tel est l’objectif visé par le promoteur du centre socioculturel Okouabo Mathieu Owolabi en initiant ce projet de promotion de la francophonie dans la cité de Kobourou. L’atteinte de cet objectif nécessite le renforcement de capacités collectives à cultiver le dialogue et l’amour mutuel.

À l’entame de la cérémonie, le responsable du centre Okouabo a, dans son allocution, souhaité la bienvenue à toute l’assistance. Il a, par la suite, fait un exposé sur le concept de partenariat avant de se réjouir de la participation de la mairie d’Orléans pour la réalisation de ce programme. Selon Mathieu Owolabi, cet événement est symbolique pour deux raisons, la première est le fait que la population parakoise est déterminée à coopérer avec Orléans pour promouvoir la langue française, en contribuant au développement local et au renforcement du système éducatif. La seconde est que le lancement illustre la mutualisation des efforts pour bâtir la cité des Kobourou.

Dans son intervention, le représentant du Directeur Départemental du Tourisme de la Culture et des Arts (Ddtca) Borgou/Alibori a aussi notifié quue ce projet cadre parfaitement avec la vision du gouvernement de la rupture. « Pour ceux qui le savent, si vous allez à l’Université de Parakou il y a plus de 200 et quelque encadreurs culturels qui sont en train d’être formés. Et après cela, ils seront répartis dans les communes pour encadrer dans certains collèges », a-t-il expliqué. À l’en croire, ce projet permettra d’avoir une bonne relève dans le rang des élèves.

En prenant la parole, la 3e adjointe au maire, représentant l’autorité municipale, Alimatou Abdoulaye a exprimé sa gratitude à l’endroit des responsables de la ville d’Orléans pour leur contribution au développement de Parakou. Avant de procéder au lancement officiel de ce programme, elle a souhaité que ce partenariat soit davantage renforcé.

Les participants ont salué le projet et remercié les initiateurs partenaires. Pour eux, toutes les activités prévues permettront de booster le niveau de langue des apprenants. « Mes impressions sont bonnes et je pense que ce programme alléchant aidera les apprenants dans la langue de Molière, la base de tout et surtout de la réussite », s’est réjouie Sabi Mekire Gouda.

À noter que le projet de la promotion de la francophonie à Parakou est entièrement financé par le partenariat Parakou-Orléans. Il consistera à organiser pendant neuf mois des activités ayant trait à l’art oratoire comme la lecture, la dictée, la poésie, le conte, l’épellation, le slam, l’alphabétisation, la culture générale, l’exposé, la communication, et divers concours dans les écoles, lycées et collèges publics et privés de la ville. De même, des activités sont aussi prévues dont entre autres la présentation des thématiques aux enfants, la préparation d’un groupe qui présentera un théâtre le jour de la clôture de ce projet sur le thème de la francophonie, les cours de soutien scolaire à l’endroit des enfants en français et d’alphabétisation dans les trois arrondissements de Parakou notamment Amanwignon, Arafat et Albarika.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru