RECONDUIT A SON POSTE DE PREFET DU BORGOU : La compétence de Djibril Mama Cissé confirmée par le Chef de l’État . Zoom sur les prouesses d’un jeune cadre très dynamique . Des populations approuvent le choix et remercient Talon

3 ans ago | Written by
13 970 vues
0 0

Le Chef de l’Etat Patrice Talon a procédé hier mercredi 2 juin, à la nomination des 12 préfets de départements. Pour le compte du Borgou, l’actuel Préfet a été confirmé à son poste. Ce renouvellement de confiance du président de la République à l’endroit de Djibril Mama Cissé est perçu comme la confirmation des compétences de ce cadre qui durant cinq ans, a prouvé que la jeunesse est capable de faire des merveilles. Plusieurs citoyens sont d’ailleurs d’avis avec Talon. Ils dressent un bilan élogieux de l’homme à la tête du département du Borgou. 

Barnabas OROU KOUMAN BOK

Nommé Préfet du Borgou le 22 juin 2016 en conseil des ministres, même si cette promotion a fait l’unanimité au sein des populations, l’on ne pouvait être sûr des résultats que pouvait produire Djibril Mama Cissé à la tête du département du Borgou à cette époque. Mais très vite, à la lumière des actions de l’administrateur civil et ancien secrétaire général de la mairie de Parakou, à la tête des huit communes du département, les populations se sont rendues compte que le chef de l’Etat ne s’est pas une fois encore trompé.

Du bilan de Djibril Mama Cissé cinq ans après à la tête du département du Borgou

L’une des missions phares d’un Préfet de département est l’assistance-conseil aux communes sous sa tutelle. Et sur ce point, le Préfet Djibril Mama Cissé a excellé. Présent partout où besoin est sur toute l’étendue de son département, l’homme a su durant 5 ans apporter l’assistance et les conseils nécessaires à ses communes. Les impacts de ses nombreuses actions d’assistance-conseil sont perceptibles à travers la présence depuis 2018 des huit communes du Borgou dans le top 20 des meilleures communes du Bénin en matière de gestion des Fonds Fadec. En 2019, cinq communes sur huit sont dans le top 10 et les résultats de 2020 annoncent de très belles performances pour le département du Borgou. C’est la preuve qu’avec Djibril Mama Cissé, la bonne gouvernance prônée par le Chef de l’Etat est de mise.

Avec Djibril Mama Cissé, la tutelle apaisée a eu tout un sens depuis 2016. Très bon médiateur, l’homme a toujours œuvré pour que les conseils communaux soient soudés pour travailler ensemble avec l’équipe communale et les cadres de l’administration, pour le développement des communes.

A l’avènement du Chef de l’Etat Patrice Talon suite à la fin du mandat de Boni Yayi, le département du Borgou est devenu très stratégique, sensible et politiquement instable. Grâce à son leadership et son sens élevé de sagesse, Djibril Mama Cissé, est toujours parvenu à faire éviter le pire à ce département. La gestion des élections législatives de 2019, des communales de 2020 et la présidentielle de 2021 prouve à suffisance la qualité managériale de Djibril Mama Cissé. Son sens élevé d’humilité, sa capacité à appréhender les situations de loin et les prendre par le bon bout ont permis à son département de toujours éviter le pire à ces différentes échéances. Toujours sur le plan sécuritaire, les conflits frontaliers autrefois légions dans le département sont en nette régression grâce à plusieurs actions de lobbying que le préfet Djibril Mama Cissé a entreprises à l’endroit des autorités politico-administratives du géant de l’Est.

Le bon fonctionnement des différentes instances départementales telles que la Conférence Administrative Départementale (Cad), le Conseil Départemental de Concertation et Coordination (Cdcc) et les différentes cellules permettent à l’autorité préfectorale d’assoir une gestion participative où tous les maillons se sentent impliqués et donc concernés par le développement du département.

Impossible d’omettre l’omniprésence du préfet Djibril Mama Cissé aux côtés des membres du gouvernement à chaque fois qu’ils sont dans son département et sa constance présence aux côtés des Partenaires Techniques et Financiers (Ptf). Ceci lui garantit d’une part, la maîtrise de tous les projets du Programme d’Action du Gouvernement (Pag) en cours dans son département pour un meilleur suivi et d’autre part, le maintien des Ptf dans son département.

Très soucieux du bien-être de ses populations, l’homme s’est personnellement investi dans la lutte contre le mariage des enfants avec plusieurs actions. Djibril Mama Cissé fait partie des cadres du département qui sont à l’écoute de la jeunesse et qui soutiennent toute initiative visant à contribuer au développement du Bénin en général, et du Borgou en particulier. Sur le plan sportif l’homme a, à son actif, un tournoi de football dénommé Tournoi Inter-Forces mettant en jeu les différentes forces publiques du département et visant un brassage entre celles-ci. Arrêté par la pandémie de la Covid-19, les populations espèrent sans doute la reprise dudit tournoi. Parlant des populations du Borgou, que pensent-ils de leur Préfet ?

Ce qu’en pensent les populations du Borgou

Pour le faiseur d’opinion Adam Bachirou, le préfet Djibril Mama Cissé, est l’un des jeunes cadres béninois qui a émerveillé plus d’un. « Sans lui jetter les fleurs, je crois que le préfet Cissé est l’un des rares. Administrateur de son état, il a toujours mérité son travail, même lorsqu’il était à la mairie de Parakou. Je crois qu’il soit reconduit, ce n’est que la moindre des choses que le Chef de l’Etat puisse lui faire….Pendant les 5 ans passés, il a fait quand même un travail formidable, très effacé et il est toujours en de bon terme avec les maires sous sa juridiction. », a-t-il apprécié.

De son côté, le citoyen Lawani Mama Adamou, trouve que le préfet Cissé avait joué un rôle prépondérant dans la gestion des crises des élections communales et municipales de mai 2020 et de la présidentielle dernière, dans le Borgou en général, et à Parakou en particulier. A Landry Amoussouga d’abonder dans le même sens en affirmant que, «… lors des élections communales et municipales passées, on pouvait assister au pire dans le département. Mais, vu son pragmatisme, vu son savoir-faire, il a pu réunir tous les protagonistes pour qu’une issue favorable soit trouvée ».

Abdou-Fataï Issifou quant à lui, s’est tout d’abord réjoui de la confirmation du préfet Djibril Mama Cissé à la tête du département du Borgou, avant de faire savoir que, c’est la compétence de l’homme qui a primé et lui a valu ce poste.

La rigueur, la régularité, la ponctualité et le travail bien fait, sont les qualités noté du préfet Cissé par le chef d’arrondissement 2 de Parakou Idrissou Adamou Sylla. A l’en croire, « il intervient partout dans le département, là où on a besoin de lui, il intervient. Le rapport de tout cela est fait, on note chacun, par rapport à ce qu’il a fait ».

Djibril Mama Cissé comme tout humain n’est pas parfait et a sans doute des insuffisances dans sa gestion mais, il est clair que l’homme assume convenablement et peut-être même au-delà de la moyenne, son rôle de représentant légal du Chef de l’Etat et tous les ministres du gouvernement dans le département. Cette confiance renouvelée du numéro un des béninois loin d’être une simple reconnaissance des mérites de l’homme, reste et demeure, une exhorte à parfaire ce qui ne l’était pas et à aller plus loin.

Bon vent à l’autorité préfectorale du Borgou.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru