RÉFORME DES TENUES DES CONDUCTEURS DE TAXIS-MOTOS A PARAKOU : La répression a démarré

3 ans ago | Written by
15 894 vues
0 0

 

Les conducteurs de taxis-motos communément appelés « Zémidjan » de la cité des Kobourou qui ne se sont pas conformés à la réforme engagée par la mairie de Parakou depuis trois ans dans leur corporation, ont de soucis à se faire. La police républicaine a démarré le mardi 15 décembre 2020, la phase répressive dans le cadre de cette réforme. Selon les informations de la radio Fraternité Fm de Parakou, les éléments de la police républicaine positionnés au niveau des feux tricolores et carrefours, ont saisi plusieurs motos des conducteurs de taxis-motos pour non conformité de tenue de travail.

Malgré l’opération de distribution de la nouvelle tenue démarrée le lundi 28 septembre 2020 et qui s’est déroulée dans les 13 bureaux d’associations des conducteurs de taxis-motos pendant plusieurs semaines, beaucoup traînent encore les pas. Au total, ils sont 3 604 conducteurs à être enrôlés en 2018 auprès de la mairie de Parakou. Ces derniers devraient se munir de leur acte de naissance, de deux photos d’identité, de la photocopie de leur carte d’identité nationale ou permis de conduire ou encore carte Lépi en plus d’une somme de 10 000 F cfa pour le droit taxi avant de retirer leur tenue de service. Dans le même temps, il était prévu pour les récidivistes une pénalité de 20 000 F cfa.
En attendant, la répression continue.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
Actualité · Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru