SITUATION SECURITAIRE AU BENIN : Le point du dernier trimestre 2019

5 ans ago | Written by
13 255 vues
0 0

SITUATION SECURITAIRE AU BENIN

Le point du dernier trimestre 2019

Une fin d’année relativement paisible pour la grande masse de la population à mettre à l’actif de la police républicaine même si parfois des actes attentatoires à la sécurité sont encore observés dans certaines zones du pays. A cet effet, plusieurs actions ont été menées notamment au cours de ce dernier trimestre de l’année pour offrir la quiétude à la population.

Ainsi, selon le commissaire principal de police, Roger Tawès, chef service relations publiques et communication de la Police républicaine, le point de la situation des actes répréhensibles au 4e trimestre de l’année 2019 est beaucoup plus reluisant, comparativement aux années antérieures où les braquages se comptaient à longueur du temps. Sur les trois derniers mois, 42 cas de braquage ont été enregistrés, selon Roger Tawès, commissaire principal de police. Pour ce qui concerne les vols à main armée, les statistiques donnent 135 cas. Ce qui selon lui, constitue une avancée. Les vols à main armée étaient estimés par le passé à près de 400 cas.

Quant aux cambriolages, 431 cas ont été enregistrés sur la période indiquée, et les vols simples, au nombre de 776.

Au sujet des accidents, au total, 89 accidents mortels ont été enregistrés, 473 cas d’accidents corporels et 550 accidents matériels. Pour le commissaire divisionnaire de la police Mathias Atchèdemessi, les mesures prises par la Police républicaine afin de garantir une fin d’année apaisée aux populations sont multiples. Il a cité entre autres, le renforcement du dispositif de sécurisation des axes routiers, l’intensification des patrouilles sur les corridors, et autres dispositifs de surveillance de la circulation routière, la surveillance générale des lieux de grand rassemblement (marchés, lieux de cultes, centres commerciaux, débits de boissons). Cette surveillance selon le commissaire divisionnaire, se fait par une présence visible ou discrète des agents.

Outre ces différentes mesures, la police a sensibilisé les populations, des opérations de démantèlement de réseaux de criminels ont été menées sur toute l’étendue du territoire national, les services de renseignements permettant d’avoir de l’information utile en un temps record, ont été déployés, les conducteurs de taxis-motos des villes telles que Bohicon, Cotonou, Parakou ont été sensibilisés sur les comportements à risque. Ce qui a permis à la population de vivre la fête de Noël dans la tranquillité.

Charles HONVOH

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru