UNIVERSITÉ DE PARAKOU : La faculté de Médecine sort 115 nouveaux docteurs

3 ans ago | Written by
8 769 vues
0 0

UNIVERSITÉ DE PARAKOU

La faculté de Médecine sort 115 nouveaux docteurs

Le ministre Houkpatin remettant une attestation à un lauréat
La Faculté de Médecine (Fa) de l’Université de Parakou (Up) a mis sur le marché de l’emploi 115 nouveaux docteurs. La cérémonie de proclamation des résultats et de remise d’attestation à cette 12e promotion a eu lieu le vendredi 13 décembre dernier dans l’amphi 1000 de ladite université. C’était en présence du ministre de la santé Benjamin Houkpatin, celui des affaires sociales et de la microfinance Véronique Tognifodé, de l’équipe rectorale, du corps professoral, des parents et amis des lauréats.

Wilfried AGNINNIN

Ils sont désormais aptes et aguerris à servir sur le terrain. Eux, ce sont les 115 nouveaux diplômés de doctorat d’État en médecine générale de l’Université de Parakou. Ce grade leur a été décerné après 7 années de cours théoriques et pratiques entièrement assurés par l’université. Au total, on note 2 mentions honorables, 6 mentions très honorable, 23 mentions très honorable avec félicitations du jury, 54 mentions très honorable avec félicitations du jury et échanges puis 30 mentions très honorable avec félicitations du jury, échanges et propositions.

Dans son intervention, le ministre de la santé Benjamin Houkpatin s’est réjoui de la qualité des thèmes abordés par les impétrants. Selon lui, ces sujets cadrent bien avec les préoccupations et les réalités des populations sur le terrain. A en croire le ministre Benjamin Houkpatin, le gouvernement béninois travaille pour doter les hôpitaux de matériels sanitaires adéquats afin d’améliorer le plateau technique. Cependant, il a invité les récipiendaires à être à l’écoute des patients et à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Pour le recteur de l’Université de Parakou Prosper Gandaho, c’est une nouvelle vie et un début de carrière qui vient de commencer. Le recteur Gandaho pense que les nouveaux docteurs ne doivent pas dormir sur leurs lauriers. « Le diplôme n’est qu’un simple papier, c’est la compétence qui parlera mieux de vous », a-t-il fait savoir. Le représentant des lauréats Joël Gouassangni dans son adresse a salué tous les enseignants qui ont contribué à leur formation. Il a, par ailleurs, pris l’engagement au nom de ses camarades de respecter le serment prêté.

Cette cérémonie a pris fin par les salutations d’usage entre enseignants, parents et les nouveaux lauréats.

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.