UTILISATION ABUSIVE DES ENGRAIS CHIMIQUES : La source d’une catastrophe écologique en téléchargement

5 ans ago | Written by
20 832 vues
0 0

UTILISATION ABUSIVE DES ENGRAIS CHIMIQUES

La source d’une catastrophe écologique en téléchargement

L’évolution de la science a permis l’amélioration des moyens de production en agriculture. Et pour répondre aux besoins alimentaires des populations sans cesse croissants à cause de la poussée démographique, plusieurs paysans ou producteurs agricoles font usage de façon abusive des engrais chimiques pour les cultures. Cette pratique n’est donc pas sans conséquences sur l’environnement. Entre le souci de faire accroitre leur rendement et celui de protéger l’environnement, l’urgente nécessité de faire un choix s’impose.

Wahabou ISSIFOU et Samiratou ZAKARI (Stg)

L’engrais est une matière dont la principale fonction est de fournir des éléments nutritifs aux plantes, selon Chabi Adam Bouko, chef service police environnementale à la direction départementale du cadre de vie du Borgou et de l’Alibori. C’est donc un aliment pour les plantes qui peut être élaboré par l’homme afin d’augmenter la production. Selon ce dernier, les engrais chimiques ou engrais minéraux, sont des fertilisants qui sont déversés sur les cultures par épandages et qui sont destinés à améliorer la quantité et la qualité des rendements agricoles, horticoles et sylvicoles. Ces produits sont de plus en plus utilisés dans toutes les cultures, les formulations d’engrais Npk indiqué pour les emballages, les racines de composition en azote, phosphore et potassium. Pour le directeur départemental du cadre de vie et du développement durable, Sanni Orou Pibou, les engrais chimiques sont des substances chimiques souvent utilisées en mélanges destinés à apporter aux plantes des compléments d’éléments nutritifs de manières à améliorer leur croissance. Il ajoute que, « ces produits sont des éléments travaillés à l’usine qui donc ont été synthétisés ».

En effet, l’utilisation des engrais chimiques en agriculture possède des avantages. Ces engrais permettent de fertiliser le sol, d’apporter aux cultures les nutriments dont ils ont besoin, parfois absent des substrats ou présents mais en très faible quantité. Les engrais améliorent considérablement le rendement des cultures. C’est d’ailleurs ce que confirme Boukari Zakari, agriculteur à Bouca dans la commune de Kalalé, « j’utilise souvent de l’engrais pour des produits cultivées sur des terres dont la densité est faible, mais aussi pour accroître mon rendement car c’est très efficace ». Moudachirou Mama Gao, un autre agriculteur à Sori abonde dans le même sens en précisant que l’engrais permet d’accroître le rendement. Il ajoute, «  plus tu utilises l’engrais, plus le rendement est bon ». Vu l’effectif de la population qui s’accroît de jour en jour dans le monde, l’engrais chimique se révèle donc comme un atout incontournable à la croissance des cultures pour répondre aux besoins alimentaires de tous. Mais si ce produit chimique n’a que des avantages en agriculture, elle a également et malheureusement des répercussions néfastes sur l’environnement.

L’environnement fortement menacé

Plusieurs conséquences sur l’environnement sont à observer suite à l’utilisation abusive des engrais chimiques. L’utilisation abusive d’engrais chimique sur les cultures contribue au réchauffement climatique dû aux fortes émissions de protoxyde d’azote (N2o) qui est un puissant gaz à effet de serre à fort potentiel de réchauffement global selon des scientifiques.

Pour le directeur départemental du cadre de vie, la première conséquence la plus visible est la pollution, la contamination des eaux de surface. Cette pollution touche plusieurs écosystèmes dont les mers, les fleuves, les forêts. « A la longue on observe la dégradation du sol, parce que les micro-organismes qui sont là pour décomposer certains éléments du sol pour pouvoir le rendre plus fertile sont détruits. Le nitrate contenu dans le Npk s’infiltre facilement avec les eaux de ruissellement et comme la nappe phréatique qui constitue la principale source de boisson que nous avons est située généralement à moins de 100m en dessous du sol, ces nitrates entrent facilement dans l’eau de boisson ».

Aussi, l’utilisation de ces engrais a d’effet sur la couche d’ozone grâce à l’évaporation des composés de ces produits qui se retrouvent dans la couche d’ozone qui, par conséquent, la détruit, a précisé le directeur.

Comment protéger l’environnement alors ?

Pour une préservation de l’environnement l’urgence est d’aller vers une utilisation raisonnée des engrais chimiques. Il faut donc espérer le développement d’une agriculture raisonnée en utilisant des engrais chimiques en doses modérées et seulement aux moments stratégiques pour le bon développement des cultures. Sanni Orou Pibou, conseille d’ailleurs un retour à l’utilisation des engrais naturels. L’utilisation des engrais organiques dont les boues de vache, le fumier. Aussi les agriculteurs devraient se rapprocher des agronomes afin de connaitre les doses d’engrais à épandre sur les cultures afin d’éviter les surdosages qui sont d’ailleurs la source de dégradation de l’environnement.

Article Categories:
A la une · Dossier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru