15 ANS APRÈS SA DISPARITION, : Les fils d’Akpaki Dagbara II honorent la mémoire leur père

5 ans ago | Written by
32 697 vues
0 0

15 ANS APRÈS SA DISPARITION,

Les fils d’Akpaki Dagbara II honorent la mémoire leur père

12 octobre 2004, 12 octobre 2019. Cela fait exactement 15 ans que le royaume de Parakou a perdu son roi. Et après plusieurs années, ses enfants s’en souviennent encore comme si c’était hier.

En effet, Akpaki Dagbara 2 Bukuduari a régné sur le trône de la cité des Koburu pendant 9 ans, soit du 28 décembre 1995 au 12 octobre 2004. Étant l’un des anciens rois instruits du nord Bénin, sa majesté Akpaki Dagbara2 Bukuduari est le fils du prince Bio Chapargui et de la princesse Yaba. Il a fréquenté le cours primaire à Parakou où il obtient son Certificat d’Etude Primaire (Cep). Avec ce diplôme, il fût recruté comme agent de la mairie de Parakou au cours des années 1960 à 1971 au secrétariat de Mama Arouna avant d’entamer une carrière dans le service des douanes béninoises jusqu’en décembre 1993, date à laquelle il prît sa retraite à la brigade de Nikki. Issu de la lignée des Koburu fondateur du royaume de Parakou, sa majesté Akpaki Dagbara2 Bukuduari est l’auteur du palais de Parakou qu’il a construit à ses propres fonds et avec l’aide de ses collègues douaniers qui ont toujours été d’un grand soutien pour lui. Il a d’ailleurs avec l’aide de ses amis su combattre les commerçants contrebandiers qui ne faisaient que créer des dégâts dans la ville à l’époque.

Le marché Arzèkè de Parakou autrefois appelé ‘’en commun’’ reconstruit par le président Nicéphore Soglo tient son nom du roi Akpaki Dagbara2 Bukuduari qui le lui a donné pendant son inauguration. Akpaki Dagbara2 Bukuduari pendant son règne a énormément contribué au développement de la cité des Koburu à travers les actes qu’il a posé au sein de cette ville.

Et comme l’indique son nom Bukuduari, il est resté gravé dans la mémoire des fils et filles du royaume de Parakou en général et de ses enfants en particulier qui prient chaque jour pour le repos de son âme et à travers lui, pour le retour de la paix dans son royaume qu’il a laissé. « Majesté, nous tes enfants te portons toujours dans nos cœurs et prions pour toi. Le roi est mort, vive le roi », a laissé entendre le prince Nadjibh Békourou.

Samiratou ZAKARI

Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru