3EME ÉDITION DES JOURNÉES DOCTORIALES DE L’EDSAE DE L’UNIVERSITE DE PARAKOU : Des solutions pour une agriculture résiliente face à la Covid-19 • Pari gagné pour le comité d’organisation

2 ans ago | Written by
12 652 vues
0 0

L’amphithéâtre de la Solidarité de l’Université de Parakou (Up) a abrité, le mercredi 10 novembre 2021, la cérémonie du lancement officiel de la troisième édition des journées doctoriales de l’Ecole Doctorale des Sciences Agronomiques et de l’Eau (Edsae) de l’Up. Les travaux de cette troisième édition de l’Edsae qui ont duré trois jours, ont permis aux doctorants de dix pays africains de partager leurs expériences scientifiques. Au terme des travaux, trois meilleures communications sur les 122 présentées par des doctorants ont été distinguées. Les enseignants-chercheurs ayant suivi les travaux de ces étudiants ont quant à eux, reçu des attestations d’évaluation. La cérémonie symbolique du lancement a connu la présence du recteur Bertrand Sogbossi et des deux vice-recteurs, du Directeur de l’Edsae de l’Up Jacob Affouda Yabi, du préfet du Borgou Djibril Mama Cissé, du maire de Parakou Inoussa Zimé Chabi, des enseignants, étudiants et bien d’autres.

Daniel KOUAGOU

« Agriculture et développement durable dans le contexte de la pandémie de Covid-19 : quels enjeux et apports de la jeunesse scientifique des universités ouest africaines ». C’est le thème principal de cette troisième édition des journées doctoriales de l’Edsae de l’Up. Ainsi, au cours des trois jours qu’ont duré les travaux notamment du mercredi 10 au vendredi 12 novembre 2021, les doctorants des Universités de plusieurs pays d’Afrique notamment, le Bénin, le Burkina-Faso, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Mali, le Madagascar, le Sénégal, le Niger et le Tchad ont mené des réflexions minutieuses sur la thématique.

Dans son discours d’ouverture, le directeur de l’Edsae de l’Up Jacob Affouda Yabi a fait savoir que les journées doctoriales permettent aux doctorants et enseignants-chercheurs de partager leurs expériences professionnelles et scientifiques. Ainsi, poursuit-il, les doctorants seront capables à la fin des travaux, d’organiser et d’animer des débat scientifiques. Il a, pour finir, exprimé toutes ses profondes gratitudes et reconnaissances à l’endroit de toutes les personnes qui ont contribué d’une manière ou d’une autre pour la tenue effective de cette troisième édition des journées doctoriales de l’Edsae de l’Up.

En procédant au lancement officiel, le recteur de l’Up Bertrand Sogbossi Bocco a salué l’organisation de ces journées doctoriales qui permettront sans doute, d’améliorer les capacités des doctorants sur la recherche scientifique. Il a profité, de l’occasion pour dévoiler la vision de son équipe pour l’amélioration qualitative de la recherche scientifique à l’Up, avant d’exhorter les enseignants à plus d’efforts dans leurs travaux de recherche afin d’impacter positivement la société. « Il est très important de penser à l’insertion professionnelle de nos jeunes diplômés que nous mettons sur le marché de l’emploi chaque année. L’université doit cesser d’être une fabrique de chômeurs », a-t-il exhorté.

En abondant dans le même sens, le préfet Djibril Mama Cissé et le maire Inoussa Zimé Chabi ont apprécié le thème de cette édition qui est d’actualité. A les en croire, les propositions qui seront faites au terme de ces travaux permettront de trouver des solutions pour une agriculture résiliente en cette période de pandémie de la Covid-19. «…comment sécuriser nos braves producteurs ? Comment réussir à concilier mesures barrières, production et commercialisation des produits agricoles, quel impact de la pandémie du coronavirus sur le développement agricole ? et enfin quel est l’impact de la pandémie sur le développement local. Voici déjà autant de préoccupations qui m’animent dans le cadre de vos assises », a indiqué le maire Inoussa Zimé Chabi.

Un pari gagné pour le comité d’organisation 

Au terme de ces journées doctoriales le vendredi 12 novembre 2021, les trois doctorants ayant présenté de meilleures communications sur le thème de la journée ont été distingués et primés. De même, les doctorants et les enseignants-chercheurs ont reçu leurs attestations de participation et d’évaluation. Du point présenté, il ressort que 122 communications ont été effectivement présentées sur les 146 reçues.

Dans son intervention, le directeur de l’Edsae-Up Professeur Jacob Affouda Yabi a exprimé toute sa satisfaction pour l’organisation parfaite de ces trois jours de travaux de réflexion. « Je suis fier que nous ayons réussi l’organisation de cette troisième édition des journées doctoriales de l’Ecole doctorale des sciences agronomiques et de l’eau (Edsae) de l’Université de Parakou (Up). Au regard du rapport présenté, on peut dire que les objectifs ont été atteints », a-t-il reconnu. Il n’a pas manqué d’inviter les doctorants à continuer par travailler d’avantage afin d’améliorer leurs travaux scientifiques.

De son côté, le vice-recteur de l’Up Mohamed Nasser Baco, a salué à juste valeur la tenue effective de ces journées qui ont permis aux différents participants de partager leurs expériences scientifiques. Il a, pour finir, rassuré les participants de l’engagement du rectorat à financer les doctorants dans leurs recherches scientifiques.

Ainsi, au regard des résultats obtenus au terme des travaux, l’on peut dire sans risque de se tromper que les objectifs ont été atteints et ceci est à l’actif des membres du comité d’organisation qui ont fait un travail de fourmis.

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru