41EME CONGRES DES MAIRES FRANCOPHONES AU RWANDA : Les maires Zimé, Tamou et Gounou séjournent à Kigali

11 mois ago | Written by
4 233 vues
0 0

Les travaux du 41ème congrès des maires francophones ont été officiellement ouverts le lundi 19 juillet 2021 à Kigali au Rwanda. C’était en présence de plusieurs autorités municipales et communales de l’Afrique francophone. Les assises qui prennent fin le jeudi 22 juillet prochain connaissent la participation d’une délégation béninoise composée de 4 maires du septentrion dont Inoussa Chabi Zimé de Parakou, Bio Sarako Tamou de Banikoara et Joseph Gounou de Nikki. Le maire de Cotonou et président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (Ancb) Luc Atrokpo et une dizaine venue de la partie méridionale ont également répondu présents. 

Wilfried AGNINNIN

C’est un congrès placé sous le signe du partenariat entre la mairie et la société civile dans l’espace francophone. Durant 4 jours, les participants vont échanger sur plusieurs thématiques pour le développement de l’Association Internationale des Maires Francophones (Aimf). Il s’agit entre autres, « Quelle urbanité pour les villes francophones ? Le maire et la société civile », « Diplomatie des maires et diplomatie citoyenne », « Innovations techniques et services rendus aux populations » et « Offres de service et santé municipaux ». Ce congrès sera également couplé avec l’élection de la femme francophone Aimf 2021 et la 41ème Assemblée Générale (Ag) de l’Aimf.

Pour la circonstance, les maires Inoussa Chabi Zimé de Parakou, Bio Sarako Tamou de Banikoara et Joseph Gounou de Nikki, se sont identifiés à ce congrès à travers leurs tenues. En effet, les trois maires ont décidé de porter des pagnes tissés communément appelés “Tako” à ce grand rendez-vous francophone et international. Ils valorisent ainsi le “Baru Bekuru” à Kigali. Le “consommons local” est donc en marche. Cette promotion doit faire école dans le rang des autres autorités africaines.

Il faut rappeler que l’Aimf a pour objectif de fédérer des énergies, de promouvoir des politiques ambitieuses et responsables au service d’une urbanité plus respectueuse des populations, de l’environnement et du vivant, de porter collectivement des projets qui dessinent de nouvelles perspectives au vivre-ensemble, à l’égalité femmes-hommes et au respect de toutes les diversités.

 

Article Categories:
A la une · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.