A QUELQUES JOURS DE LA TABASKI : Les moutons attendent toujours les fidèles musulmans

1 an ago | Written by
4 680 vues
0 0

La communauté musulmane sacrifiera une fois encore à la tradition de la célébration de la fête de Tabaski. Encore appelée fête du mouton, la Tabaski consiste à donner en sacrifice à Dieu, un mouton. Ainsi, à quelques jours de cette célébration qui est d’une importance capitale pour les fidèles musulmans, les choses s’annoncent plutôt bien à Parakou, avec la présence des vendeurs sur les différents sites choisis par la mairie, pour la vente des moutons. Mais le constat qui frappe à l’œil, est la faible affluence des fidèles musulmans sur ces marchés circonstanciels installés un peu partout dans la ville. De ce fait, les moutons attendent toujours les clients dans les différents sites de vente.  

Samira ZAKARI

Encore quelques jours, et ce sera la fête de la Tabaski chez la communauté musulmane du monde entier. Et comme on ne saurait parler de Tabaski sans le mouton qui est l’animal offert en sacrifice à Dieu, conformément aux prescriptions de la religion, les fidèles devront avoir leur bête à immoler avant le jour J. Mais contrairement à ce qui devrait être, l’affluence n’est pas encore au grand jour, au niveau des sites de vente de mouton à Parakou. Sur le site de la sortie Nord de Parakou en passant par celui de l’Sntn et de la place Bio Guerra, les clients se font encore désirer. C’est ce que confie d’ailleurs Mohamed Design, un vendeur rencontré au marché circonstanciel de mouton de l’Sntn. « Vraiment, comme vous pouvez le constater vous même, ça ne va pas. On est là depuis le matin, mais à peine 5 clients sont venus nous voir. On se demande même si la fête aura lieu », se désole-t-il. Pourtant, selon les dires de Mohamed, les prix ont été revus à la baisse cette année, afin de permettre à toutes les bourses d’avoir leurs moutons de fête. « Cette année, nos animaux ne coûtent pas chers. Surtout au niveau de notre site de Sntn ici », a fait savoir Boubé un vendeur. Ainsi, avec 40 000 Fcfa au moins, et 100 000 Fcfa au plus, le fidèle musulman peut s’offrir un mouton pour passer une bonne fête de Tabaski avec sa famille.

Alors, si les populations ont, malgré toute cette facilité, encore de la peine à se rendre sur les sites de vente, c’est certainement à cause de certaines raisons.

Des raisons de la faible affluence des clients

Selon Chérif-dine, un fidèle musulman rencontré sur le site de vente de mouton de la sortie Nord de Parakou, la morosité économique ambiante à la quelle font face les béninois, justifie la faible animation de ces marchés. « Cette année, vu la situation économique que traverse plusieurs foyers béninois, je peux vous promettre qu’il y a certaines familles qui ne pourront pas immoler un mouton pour la Tabaski. Il n’y a pas l’argent. Moi même, je suis venu pour avoir une idée des prix. C’est après je vais voir si je pourrai m’acheter au moins un mouton de petit prix », a t-il laissé entendre.

De son côté, Bary Soumaïla explique que « la plupart des fidèles préfèrent venir acheter le dernier jour parce que c’est encore plus moins cher. Les derniers jours, les vendeurs diminuent le prix parce qu’ils ne veulent pas repartir encore avec les animaux. Donc nous on attend forcément le dernier jour, encore qu’il n’y a pas l’argent cette année ». A toutes ces raisons énumérées, s’ajoute les cas de vol de moutons enregistrés à l’approche de la fête. Des personnes mal intentionnées attendent toujours cette période, pour cambrioler les domiciles des musulmans ayant achetés leurs bêtes avant la fête. C’est pour prévenir ces cas de vol, que certains préfèrent attendre la veille de la Tabaski pour acheter leur mouton.

Néanmoins, il faut dire que peu importe les contraintes, la fête de la Tabaski aura belle et bien lieu et les fidèles musulmans se conformeront à cette tradition d’immolation de mouton en sacrifice, qui date de l’époque du prophète Ibrahim.

 

Article Categories:
A la une · Religion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *