NOUVELLE POLITIQUE NATIONALE DE SANTE COMMUNAUTAIRE AU BENIN : Le préfet Cissé sensibilise les acteurs de Sinendé

1 an ago | Written by
3 037 vues
0 0

Le mardi 13 juillet 2021, le préfet du département du Borgou Djibril Mama Cissé a procédé au lancement officiel dans la commune de Sinendé, des activités entrant dans le cadre de l’opérationnalisation de la nouvelle politique nationale de santé communautaire au Bénin. C’était en présence du maire de Sinendé Bio Kouri Sanni, d’une délégation du Conseil National de Lutte contre le vih-Sida la Tuberculose, le Paludisme, les hépatites, les Ist et les épidémies (Cnls-tp), des représentants du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef), des Organisations Non Gouvernementale (Ong) partenaires et certains membres de la Conférence Administrative Départementale (Cad) du Borgou.

Raoul SEKE (Stg)

Cette nouvelle politique nationale de santé communautaire s’étend sur la période 2021-2024 et vise à assurer les soins et services de santé communautaire intégrée à tous les ménages du Bénin, tout en garantissant la mise en place d’un dispositif d’alerte pour la survenue des maladies en milieu communautaire. C’est également une initiative qui facilitera les opérations sanitaires dans le département du Borgou.

Ainsi, les activités consistent essentiellement à sensibiliser et à former les élus communaux et locaux, les leaders d’opinion et les têtes couronnées sur le choix et le rôle des relais communautaires suivant les nouvelles directives de la politique nationale de santé communautaire. « Au regard des nombreux défis et objectifs poursuivis par la nouvelle politique de santé communautaire, j’invite les élus communaux et locaux ainsi que l’ensemble des populations des communes concernées à s’impliquer activement dans le processus de sa mise en œuvre en vue d’une amélioration constante et qualitative de la santé de nos populations selon l’approche One Health » a lancé le préfet Djibril Mama Cissé. L’autorité départementale n’a pas manqué de saluer les nombreuses réformes entreprises par le gouvernement du président Patrice Talon et les différents partenaires dans le secteur de la santé. « Je remercie le gouvernement de son excellence, le président Patrice Talon pour les multiples réformes entreprises dans le domaine de la santé dans notre pays et le choix porté sur le département du Borgou à travers quatre de ses communes pour la phase pilote du projet » a-t-il reconnu.

Il faut souligner qu’après l’étape de Sinendé, ce sera le tour des communes de Bembèrèkè, Kalalé et Nikki d’abriter ces séances de formation et de sensibilisation dans les jours à venir.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.