ACCES DES PLUS DEMUNIS AUX SOINS DE SANTE AU BENIN : Les indigents, des prisonniers malgré eux dans les hôpitaux publics

3 ans ago | Written by
11 815 vues
0 0

 

Une enquête réalisée par les confrères du quotidien “Matin Libre” dans le cadre du projet « Enquêtes sur les droits sociaux au Bénin en 2021: cas de l’eau et la santé », dévoile que des patients indigents sont retenus prisonniers dans les hôpitaux publics du Bénin. D’autres par contre, sont obligés de s’évader pour échapper à ce triste sort. Leur seul péché est de n’avoir pas les moyens financiers pour honorer leurs factures après hospitalisation.

« J’ai subi la césarienne et il me reste des factures à honorer. Il me reste 56 600 Fcfa », confie tristement Florence, une patiente rencontrée par le journaliste Aziz Badarou à l’hôpital de zone Allada-Zè-Toffo. Tout comme cette dernière retenue pendant trois mois par les services de l’hôpital, nombreux sont les patients qui ont trouvé en ces hôpitaux, leur nouveau domicile en attendant de réunir les frais d’hospitalisation ou une décision des autorités qui leur permettra de regagner enfin leur famille. C’est une situation qui prend de plus en plus d’ampleur mais personne n’ose en parler ouvertement.

Cliquez sur le lien pour lire l’intégralité de l’enquête réalisé par Aziz Badarou dans le cadre de ce projet financé par la Fondation Friedrich Ebert (Fes) au Bénin et piloté par Banouto, dans un partenariat avec Matin Libre, La Météo, Daabaaru et Odd Tv.

Accès des démunis aux soins de santé au Bénin: Des patients “séquestrés” aux “évadés”, les indigents souffrent le martyr

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Santé · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru