ACCOUCHEMENT D’UN OBJET SIMILAIRE A UN CAILLOU PAR UNE FEMME A NIKKI : La gynécologue Fanny Hounkponou apporte des explications

3 ans ago | Written by
34 012 vues
0 0

C’est un fait insolite qui a retenu l’attention de plus d’un. En effet, les populations de Domplawi un village de la commune de Nikki ont vécu un fait étrange le samedi 21 août 2021. Il s’agit d’une femme qui se croyait enceinte depuis des mois et qui a accouché d’un objet blanc similaire à un caillou. Face à ce fait insolite qui a suscité moult commentaires au sein des populations, votre quotidien s’est rapproché de la gynécologue obstétricienne au Centre Hospitalier Universitaire Départemental (Chud) Borgou-Alibori, professeur agrégé Fanny Hounkponou Ahouingnan pour avoir une explication scientifique et médicale. L’enseignante à la Faculté de Médecin (Fm) de l’Université de Parakou (Up), a posé trois hypothèses sur le plan médical pour expliquer ce phénomène. C’est à travers un entretien exclusif accordé à la rédaction le 1er septembre 2021. Lisez plutôt.
Wilfried AGNINNIN

Daabaaru : Le samedi 21 août 2021, on a appris qu’une femme a accouché d’un objet sous forme de caillou. Vous êtes gynécologue, quelle explication peut-on donner à ce phénomène ?

Professeur Agrégé Fanny Hounkponou Ahouingnan: Merci monsieur le journaliste, c’est vrai nous avions vu passer dans les journaux une telle information. Mais avant de répondre à votre préoccupation, je voudrais d’abord dire qu’il y a des interrogations. Est-ce que cette dame était réellement enceinte ? Si réellement cette femme était enceinte, est-ce qu’elle avait les preuves scientifiques de la grossesse ? Nous voulons dire par là, est-ce qu’elle avait fait un test biologique de grossesse ?, une échographie qui attestait qu’elle était effectivement enceinte ? Donc ce sont des interrogations, et on se demande est-ce qu’elle était enceinte. Le produit de conception entre guillemet qui était expulsé, est-ce que ce produit provenait réellement de l’utérus ? C’est la deuxième interrogation. Ceci nous amène à émettre des hypothèses:

La première hypothèse, c’est que cette dame était réellement enceinte. Et si elle était réellement enceinte et scientifiquement prouvé sur le plan médical, dans ce cas c’est alors une grossesse qui serait mal ou non suivie. Et quand c’est le cas, il peut survenir une mort fœtale. C’est-à-dire, que le produit de conception n’évoluait plus. Donc il y a eu décès de l’embryon ou du fœtus. Lorsqu’il a eu décès comme cela, ceci peut évoluer sous la forme d’une rétention de l’œuf. Dans ce cas, l’utérus va garder l’œuf. Au lieu de l’expulser, il garde ce fœtus qui après va se momifier c’est-à-dire, il y aura régression du produit de conception puisque quelque chose qui ne vit plus, soit se sera en putréfaction mais si ce n’est pas le cas, cela peut se momifier c’est-à-dire une dessiccation des tissus du fœtus ou de l’embryon qui est déjà mort et retenu dans l’utérus. Cela peut être suivi d’une calcification du produit de conception et lorsqu’elle va expulser, on peut voir cela, je n’ai pas touché au produit en question, mais on peut voir le produit comme un objet dur, un objet qui est rétracté et dur. C’est possible, comme je l’ai dit, c’est une hypothèse.

La deuxième hypothèse, c’est qu’elle n’était pas enceinte, et si elle n’était pas enceinte, probablement c’est une femme qui portait des myomes ou des fibromes (les myomes sont appelés encore fibromes) ces myomes ou fibromes, je ne connais pas son âge, peuvent être calcifiés c’est-à-dire devenir dur et en ce moment là, cela dépend de la position de ces fibromes là. Lorsque ces fibromes sont situés au niveau de la cavité utérine, il peut avoir un accouchement de ces fibromes. On parle donc de fibrome accouché par le col. Et elle peut donc bel et bien expulser cela. Du coup, on peut penser qu’elle était enceinte. Je dis bien que ce sont des hypothèses. Même les fibromes dont on a parlé, peuvent être précédés de l’écoulement d’une hydrorrhée. L’hydrorrhée est une perte de liquide qui peut accompagner les fibromes ou myomes mais n’est pas un liquide amniotique.

La troisième hypothèse que nous, en tant que médecin, agent de santé, ne maîtrisons pas trop, c’est le côté traditionnel. C’est pour cela que je dis que nous médecin, nous ne maîtrisons pas trop ce volet. C’est possible que sur le plan traditionnel des choses pareilles se passent.

Mais sur le plan médical nous l’avons expliqué à partir donc des 2 premières hypothèses. Il y a une troisième hypothèse. Le produit de conception qu’elle a expulsé peut ne pas provenir de l’utérus ou du vagin. Et que cela provienne certainement de la vessie, je dis bien certainement, je n’ai aucune certitude, se sont des hypothèses. Dans ce cas, c’est possible que cela soit un calcul vésical. Et quand c’est un calcul vésical surtout quand cela dure longtemps, c’est un produit qui est dur. On peut ainsi le prendre comme un caillou. Dans ces conditions, le plus souvent cela est dû soit au fait que la dame a eu une cystite, c’est-à-dire, une infection urinaire à répétition, soit elle ne boit pas suffisamment d’eau. Elle peut expulser cela, suivi bien sûr, ou bien précédé même de liquide. Puisque même dans le journal, c’est dit qu’il y avait d’abord perte de liquide amniotique.

Voilà les hypothèses que nous pouvons donc émettre face à ce cas. Et comme je l’ai dit nous n’avons aucune certitude puisque nous n’avons pas vue la masse en question, nous n’avons pas vue la dame en question, nous ne connaissons pas son âge et nous n’avons pas suivie cette grossesse, donc on ne saurait dire avec certitude. Mais ce sont des hypothèses sur le plan médical.

Quel appel avez-vous à lancer à l’endroit des femmes ?

A l’endroit des femmes, c’est de leur dire simplement si vous avez une aménorrhée rendez-vous au centre de santé. Quand nous disons aménorrhée, c’est une absence des règles. La femme elle a raté ses règles comme on le dit communément. Si elle n’a pas eu ses règles, il faudrait qu’elle se rende à l’hôpital pour voir si elle est enceinte ou pas. Si je suis enceinte, je vais me faire suivre, si je ne le suis pas on me dira pourquoi je n’ai pas eu mes règles.

Propos recueillis par Wilfried AGNINNIN
Transcription : Yasminatou W. BOUKARI (Stg)

Article Categories:
Actualité · Santé · Société

Comments

  • Satisfait des hypothèses,
    Et surtout pour les clarifications et explications des termes médicaux.
    Courage a daabaaru.

    DAMASSOH 5 septembre 2021 9 h 57 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru