ACTIVISME DE L’ANCIEN CHEF D’ETAT BÉNINOIS : Ce défaut de Talon que Yayi exploite

5 ans ago | Written by
15 668 vues
0 0

ACTIVISME DE L’ANCIEN CHEF D’ETAT BÉNINOIS

Ce défaut de Talon que Yayi exploite

Après dix ans de gestion du pouvoir d’État au Bénin, l’ancien Chef d’État reste encore très actif sur le terrain. Boni Yayi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, fait parler de lui par ses nombreuses sorties en public. Au même moment, le président en exercice Patrice Talon se fait rare sur l’étendue du territoire national après environ trois ans de gestion du pouvoir d’État.

L’actuel locataire de la Marina a opté pour la discrétion. La discrétion est un grand défaut chez Patrice Talon et Boni Yayi en profite largement.

Il n’est pas normal qu’un Chef d’État soit aussi éloigné du peuple qui l’a élu. Patrice Talon ne vit pas les réalités des béninois, il ne touche pas du doigt le quotidien des populations. Et cela joue et jouera contre lui dans les joutes électorales prochaines.

Environ trois ans de gestion du pouvoir, le président Patrice Talon n’a été qu’une seule fois dans la partie septentrionale de son pays avec deux villes visitées. A part les rencontres officielles et constitutionnelles, on ne le voit pas.

Contrairement à lui, Boni Yayi au cours de cette même période, a fait le tour de presque toutes les communes du Bénin dès son départ de la Marina, pour remercier le peuple pour l’avoir donné le pouvoir. Yayi est allé pendant qu’il n’est plus au pouvoir dans les camps peulh, il est allé dans les marchés chez les bonnes dames pour leur exprimer son amour.

C’est vrai que Talon n’est pas obligé de faire usage de la même méthode que son prédécesseur, mais il reste une réalité que le peuple béninois est affectif et préfère voir son président proche de lui, même s’il ne lui donne rien.

Mieux, avec les dures reformes mises en œuvres par la rupture, la présence de Patrice Talon aux côtés des populations, pourrait être perçue comme une consolation, une manière de les exhorter à la patience. Patrice Talon présent auprès des populations, serait une manière de leur exprimer sa bonne foi et ainsi, de susciter leur grande adhésion à sa vision.

Le fait que les populations choisissent l’ancien Chef d’État pour lui présenter les vœux de nouvel an pendant que le Chef d’État en exercice interdit toute cérémonie officielle de présentation de vœux, est l’expression même de la distance que Talon a créée entre lui et son peuple.

Non au populisme oui, mais communion avec le peuple d’abord. Talon doit descendre vivre le quotidien qu’il impose aux béninois depuis environ trois ans. Il doit descendre recueillir leur avis sur ses réformes, son ambition. Cela lui permettra de parfaire certaines actions pour le bonheur de ce même peuple.

Au cas échéant, Boni Yayi occupera ce terrain vierge sous la rupture pour ravir la vedette à Patrice Talon aux prochaines élections.

Barnabas OROU KOUMAN

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru