ATELIERS BOUSSOLE DE LA JEUNE FILLE DU RÉFI À PARAKOU : Dr Malick Babah-Daouda soutient la promotion des valeurs morales

5 mois ago | Written by
11 555 vues
0 0

Le samedi 16 décembre 2023, le Réseau des Femmes d’Impact (Réfi) a organisé la troisième édition des ateliers Boussole de la jeune fille. Cette activité qui a eu lieu au Conseil des Activités Éducatives du Bénin (Caeb) de Parakou a pour cible les jeunes filles, élèves, étudiantes et professionnelles. Elle vise à promouvoir les valeurs morales chez les jeunes gens et les jeunes filles. C’était en présence du docteur Malick Babah-Daouda, expert en suivi-évaluation, parrain de cette édition, Caroline Adissotoun, Dorcas Carmelle Codjia présidente du Réfi, Adizatou Arouna, Faridatou Zacharie, Moukaila Amadou, Mariétou Tamba, René Mewatin, Madeleine Gaoue, Yvette Sessi Allavo, Biaou Boni Assane et bien d’autres.

Aboubakar FAÏSSAL (Etd Cfoman-Daabaaru)

Renforcer les capacités des jeunes filles et femmes, promouvoir leurs valeurs morales et éthiques, c’est construire des sociétés saines, justes et égalitaires. Pour cela, le meilleur procédé est de toujours commencer tôt. C’est dans cette logique que s’inscrit le Réseau des Femmes d’Impact (Réfi) à travers cet atelier placé sous le haut parrainage de Malick Babah-Daouda, expert en suivi-évaluation.
Selon Dorcas Carmelle Codjia, présidente du Réfi, experte en communication, marketing et événementiel, cet atelier est né de l’initiative “Mois de la femme ” en mars 2023. Elle a donné naissance en mai 2023, à l’édition de l’ouvrage “La boussole de la femme et de la jeune fille ”. C’est pour donc mettre cet ouvrage à la portée de main des filles que ces ateliers sont organisés dont cette édition vise particulièrement à «impacter les jeunes filles de Parakou et faire d’elles une pépinière d’impact ». Car, pour elle, «la femme est le socle de la société». Ce faisant, elles contribueront à l’éducation de leurs pairs. Par la suite, elle a invité l’assistance à s’intéresser à soi, à connaître son identité pour se réaliser. «La base du succès, c’est l’identité, c’est la vision», a laissé entendre Dorcas Carmelle Codjia. En fin de compte, elle a invité les différents partenaires à les soutenir afin de couvrir non seulement les douze départements mais aussi les 77 communes du Bénin.


Pour le parrain, docteur Malick Babah-Daouda, cet atelier en se focalisant sur la jeunesse, les jeunes filles et les femmes apparaît comme un évènement «promoteur du développement économique et social durable». Pour lui, «les jeunes ont le potentiel d’accélérer la croissance et le progrès dans tous les secteurs, de briser l’engrenage de la pauvreté intergénérationnelle et de faire progresser les économies». L’expert en suivi-évaluation, le docteur Malick Babah-Daouda trouve que l’ouvrage “La boussole de la femme et de la jeune fille” est venu à point nommé en raison de ce que les sujets développés dans cet ouvrage répondent aux besoins de la jeune fille face au développement des Tic qui laissent voir la dépendance des jeunes aux réseaux sociaux qui entraînent plusieurs bouleversements et soulèvent des questionnements. Pour finir, il a invité ces dernières à se concentrer sur leurs études, à une écoute attentive des parents et à éviter l’amour du gain facile.


De son côté, Moukaila Amadou, le parrain national des ateliers Boussole de la jeune fille pense que «l’éducation de la jeune fille et de la femme est une condition importante» pour un développement effectif et inclusif. Il trouve que malgré les efforts fournis par le gouvernement et bien d’autres, il reste encore des défis à relever notamment «la dépravation, la sexualité précoce, les maladies sexuellement transmissibles, les grossesses précoces et non désirées, la déscolarisation». C’est pourquoi, il a salué cette initiative portée par le Réseau des Femmes d’Impact qui s’inscrit dans le cadre de la résolution de ces problèmes. Il a, pour finir, invité les jeunes filles présentes pour la circonstance, à plus de travail dans la responsabilité et discipline.

Il faut noter que cet atelier a connu l’animation de plusieurs communications qui portent sur l’ouvrage “La Boussole de la femme et de la jeune fille ”. Un ouvrage qui contient 80 textes rédigés par 70 contributeurs dont 57 béninoises et béninois, une congolaise, 08 ivoiriens, une camerounaise, une nigériane, un Burkinabé et une gabonaise.

Article Categories:
A la une · Actualité · Politique · Social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru