BITUMAGE DE L’AXE DJOUGOU-PEHUNCO-KEROU-BANIKOARA : Talon en passe de réaliser un rêve vieux de six décennies . L’entreprise Sinohydro a 30 mois pour livrer l’infrastructure . Gounou et Orou Maré réclament l’axe Kota-Kouandé-Péhunco-Guessou

3 ans ago | Written by
15 888 vues
0 0

Le ministre d’Etat chargé du plan et de développement Abdoulaye Bio Tchané et celui des infrastructures et des transports Hervé Hèhomey ont procédé au lancement officiel des travaux de construction de l’axe Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara. C’était le jeudi 28 octobre 2021 dans la commune de Ouassa-Péhunco en présence de plusieurs personnalités politico-administratives et les populations. Longtemps attendu par les populations, cette cérémonie marque le début de la réalisation d’un rêve vieux de plus de 60 ans.

Barnabas OROU KOUMAN

« La route du développement passe par le développement de la route », cet adage fut pour les populations de la région des 2Kp, un mythe durant soixante ans qu’elles vivent le calvaire dû au manque d’infrastructures routières dans leur localité. Pas un seul millimètre de bitume depuis les indépendances. Aucun gouvernement n’a pensé que cette localité méritait le développement. Après plusieurs décennies d’injustice, Patrice Talon est en passe de corriger l’injustice.

 

En effet, c’est ce qu’il convient d’affirmer à l’issue de la cérémonie de lancement des travaux de bitumage de l’axe Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara. Le Chef de l’État et son gouvernement décident ainsi d’atténuer la souffrance des populations de cette région.

La cérémonie de lancement

Elle a eu lieu à Péhunco, dans le département de l’Atacora en présence du ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané, le ministre des infrastructures et des transports Hervé Hèhomey, des Honorables députés à l’Assemblée Nationale, des préfets, des maires et bien d’autres.

Le maire Koto Orou Maré

Dans son discours de bienvenue, le Maire de la commune de Péhunco a exprimé toute la joie qui l’anime de voir enfin un vieux rêve de lui et ses populations se concrétiser. Un début de concrétisation qui selon Koto Orou Maré confirme la grandeur du Président Talon.
Abdoulaye Gounou, député de la 4è circonscription électorale et ardent défenseur des 2Kp a laissé entendre qu’il y a trop de fausses promesses, trop de lancement de cette route. Tous ces rendez-vous manqués ont selon l’élu parlementaire occasionné une crise de confiance entre les populations et le gouvernement. Mais cette cérémonie vient faire renaître la flamme de confiance et Patrice Talon est ainsi célébré.

Le ministre Hervé Hèhomey

Le ministre des infrastructures et des transports s’est donc fait le devoir de dévoiler les caractéristiques de l’infrastructure qui reliera trois départements du Bénin. « il sera réalisée une route en une fois deux voies… Dans les grandes agglomérations, la route sera aménagée en deux fois deux voies…», a précisé Hervé Hèhomey.

 

Pour Abdoulaye Bio Tchané, ce qui était perçu par plusieurs comme une énième fausse promesse est devenu réalité. La route Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara sera bitumée et les travaux seront achevés d’ici trente mois a rassuré le Ministre. C’est pourquoi il a invité les populations, «à la patience, la compréhension et la prudence durant toute la durée des travaux ».

L’axe Kota-Kouandé-Péhunco-Guessou demeure une préoccupation

Les travaux de bitumage de la route Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara ne désenclave que partiellement les 2Kp, c’est ce qui explique l’appel du maire de Péhunco à l’endroit du gouvernement pour le bitumage de l’axe Kota-Kouandé-Péhunco-Guessou Sud. A cette préoccupation, l’He Abdoulaye Gounou a confié que cet axe a été déjà pris en compte dans le Programme d’Action du Gouvernement 2021-2026.

Il convient de signaler que l’aménagement et le bitumage de cette route qui couvre 209,68 Kilomètre pour un coût global de 132,005 milliards de francs CFA, s’inscrivent dans le cadre du programme d’aménagement des routes cotonnières du Bénin. La réalisation de ce projet a bénéficié du concours de partenaires tels que la Bad, l’Africa Growing Together Fund de Chine, l’European Union Africa Infrastructure Trust Fund et la Boad.

La marche de Djougou

Par ailleurs, la délégation du Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a été stoppée à Djougou par les administrés du maire Malick Gomina. Ces derniers ont exigés aux autorités gouvernementales et leur suite, une marche sur environ un kilomètre pour témoigner leur soutien et leur adhésion aux actions du gouvernement Talon.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru