CCIB/REGION ECONOMIQUE DE PARAKOU : Préoccupations et obligations des chefs d’entreprises au coeur d’une séance d’échange

5 ans ago | Written by
20 502 vues
0 0

CCIB/REGION ECONOMIQUE DE PARAKOU

Préoccupations et obligations des chefs d’entreprises au coeur d’une séance d’échange

La salle de conférence de la région économique de Parakou de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (Ccib) a abrité dans la matinée du mardi 8 janvier dernier une séance d’échange entre les chefs d’entreprises de la région, la direction départementale des impôts et du domaine du Borgou et le Centre d’Arbritrage de Médiation et de Conciliation (Camec). Objectif, partager avec l’administration fiscale départementale et le Camec, les préoccupations des opérateurs économiques afin de recevoir des informations utiles pour engager avec sérénité les activités pour l’année 2019. Etaient présents à cette séance, El Hadj Arouna Salifou Kamilou, président de la région économique de Parakou de la Ccib, Wallace Gbaguidi, directeur départemental des impôts et du domaine du Borgou, Adam Sinagawé, président de l’Association Nationale des Entrepreneurs Connexe et Assimilés (Aneca) et représentant les chefs d’entreprises des Btp et Ignace Adigbli, médiateur certifié Itc.

Adam Sinagawé, président de l’Aneca et représentant les chefs d’entreprises a, dans son message, salué l’initiative prise par le président de la région économique de Parakou en réunissant tous les principaux acteurs stratégiques des différents secteurs d’activités autour d’une même table. Mais pour ce qui concerne les entreprises du secteur des Btp, selon lui, elles ont été éprouvées par l’environnement économique national assez délétère. Néanmoins, il a reconnu leur part de responsabilité dans une certaine mesure en ce qui concerne les comportements répréhensibles par rapport à leurs obligations fiscales. « Il faut aussi comprendre que certains de ces comportements peuvent s’expliquer par la mauvaise connaissance par les acteurs que nous sommes de la règlementation fiscale qui régit nos activités», s’est-il justifié.

Il a, par ailleurs, énuméré plusieurs difficultés notamment, la situation des quittances abandonnées par leurs collègues au niveau des recettes perception, la procédure d’enregistrement des marchés hors taxe, les différentes approches d’exéxution des missions de redressement fiscale etc. Il a, pour finir, souhaité que s’instaure désormais entre les chefs d’entreprises et l’administration du Borgou, une compréhension totale des obligations de chaque partie pour le bonheur du trésor public ainsi que le développement des entreprises de la région économique de Parakou.

Même son de cloche pour le président de la région économique de Parakou de la Ccib, El Hadj Arouna Salifou Kamilou, qui a également reconnu que l’année 2018 a effectivement été éprouvante pour les entreprises notamment celles du Btp. C’est pour lui, le condensé d’un état des lieux fait par la Ccib au niveau de la région. «De la même manière, la communication entre votre structure et le milieu des entreprises s’est fait rare, occasionnant par endroit un déficit d’informations pourtant utiles pour la bonne gouvernance de nos entreprises notamment en ce qui concerne l’accomplissement de nos obligations fiscales.», a-t-il poursuivi. Il a également fait savoir au médiateur du Camec que plusieurs contentieux sont en attentes dans différents tribunaux du pays. Par ailleurs, le président a annoncé à l’assistance qu’aux termes d’intenses tractations, la région économique est parvenue à obtenir l’accord du préfet du Borgou Djibril Mama Cissé pour une large diffusion des appels d’offres des communes par affichages à la Ccib pour le bonheur de toutes les entreprises du Borgou. «C’est le fruit d’un partenariat entre l’administration décentralisée et la Région économique de Parakou de la Ccib.

Cette séance d’échange qui a prit toute la journée, a permis à l’administration fiscale et le médiateur du Camec d’évacuer toutes les zones d’ombres qui rendent souvent difficile la gestion efficiente des différents engagements aussi bien fiscaux que commerciaux au niveau des opérateurs économiques.

Wahabou ISSIFOU

Wallace Gbaguidi, directeur départemental des impôts et du domaine du Borgou

Ignace Adigbli, médiateur certifié Itc

Les chefs d’entreprises présents

Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru