CELEBRATION DE LA 28E EDITION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’EAU : Le Bénin en passe de relever le défi de « l’eau potable pour tous »

3 ans ago | Written by
13 908 vues
0 0

Le Bénin à l’instar des autres pays du monde, célèbre ce jour, la Journée Mondiale de l’Eau (Jme). Le thème retenu pour cette 28ème édition est, « la place de l’eau dans nos sociétés et comment la protéger ». La Jme se veut être une journée qui célèbre l’eau et sensibilise sur la crise mondiale de l’eau. Elle vise également à soutenir la réalisation de l’Objectif de Développement Durable (Odd) 6 : l’eau et l’assainissement pour tous d’ici 2030.

Ainsi au Bénin, les gouvernements qui se sont succédés à la tête de l’Etat, font de leur mieux pour faire des objectifs de la Jme, une réalité. En 2016, à l’arrivée du gouvernement de la rupture, 6 béninois sur 10 manquaient encore d’eau potable. Le gouvernement, s’est très tôt mis au travail afin de rendre accessible l’eau aux populations à la base. Grâce aux réformes entreprises par le Ministère de l’Eau et des Mines avec à sa tête le ministre Samou Seidou Adambi, l’eau potable a cessé d’être un luxe uniquement réservé aux nantis.

Les actions du gouvernement pour rendre accessible l’eau potable au près des populations

Dans sa volonté de rendre accessible l’eau potable au niveau des populations rurales et semi -urbaines, le gouvernement à travers le ministère de l’eau et des mines, a financé les travaux de réalisation de forages à motricité humaine dans plusieurs communes du pays.
Aujourd’hui, environs 3 millions des populations des communes de Cotonou, Sèmè, Porto -Novo, Ouidah, Abomey, Bohicon, Agbangnizoun, Za-Kpota, Zogbodomey, Djidja, Parakou et Djougou peuvent se réjouir d’avoir de l’eau potable en quantité dans les ménages, grâce aux actions du gouvernement.

De même, la ville de Parakou qui était l’une des communes souffrantes du manque d’eau potable, peut aujourd’hui se targuer de disposer de ce liquide vital en quantité et en qualité grâce au Projet de Renforcement du Système d’Alimentation en Eau Potable (Prsaep) dont elle bénéficie. Après la première phase du projet qui a permis d’étendre le réseau de distribution d’eau potable de la Société Nationale des Eaux du Bénin (Soneb) vers les populations nécessiteuses, le ministre Samou Seidou Adambi a procédé le 26 février 2021, au lancement de la seconde phase qui permettra de poursuivre les acquis de la phase 1.

L’une des plus grandes prouesses réalisées par le gouvernement de la rupture dans le secteur de l’eau, est la construction de deux gros barrages dans le département des Collines, notamment à Ayédjoko et à Rifo, pour régler la question de l’eau dans cette partie du Bénin. Le département du Zou n’est pas resté en marge des réformes du gouvernement dans le secteur de l’eau avec la construction des stations de pompage et de traitement, des châteaux, des bâches à Bohicon et à Abomey.

Aussi, faudra-t-il ajouter l’effort des Organisations Non Gouvernementales (Ong) qui accompagnent le gouvernement dans sa vision de fournir l’eau potable à tous les béninois. Elles sont nombreuses à faire un travail formidable dans les coins les plus reculés du pays à travers la réalisation d’Adductions d’Eau Villageoise et autres infrastructures. Il s’agit surtout des Ong religieuses et fondations.

En somme, presque tous les 12 départements du Bénin ont été impactés par les actions du gouvernement de la rupture, dans le secteur de l’eau, même si des efforts restent encore à fournir, pour réduire la peine des populations des zones reculées qui vivent encore le martyr pour se procurer le liquide vital.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Internationale · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru