CHEFFERIE TRADITIONNELLE AU BÉNIN : Les membres de la Commission d’élaboration du cadre juridique installés

4 semaines ago | Written by
6 000 vues
0 0

Le chef de l’État Patrice Talon a procédé à l’installation des membres de la Commission chargée de l’élaboration du cadre juridique de la chefferie traditionnelle au Bénin. C’était au cours d’une séance de travail qu’il a eu le vendredi 27 mai 2022 au Palais de la Marina avec les membres de cette commission.

Alassane IMOROU SANDA (Stg)

Les membres de la commission chargée d’élaborer les actes nécessaires pour réformer la Chefferie traditionnelle au Bénin entrent en fonction après leur installation par le président Patrice Talon. Elle est composée de 15 membres ayant des connaissances et des compétences en histoire, géographie, socio-anthropologie et en droit. La Commission présidée par le Professeur Albert Bienvenue Akoha aura pour mission de rédiger l’avant-projet de loi portant composition, attributions, organisation et fonctionnement de la chefferie traditionnelle, puis élaborer des avant-projets de textes d’application de cette loi.

Lors de l’entrevue, le président Patrice Talon, a fait des clarifications de taille afin que les travaux ne se heurtent à l’esprit de la réforme, précise le site d’information Triomphemag.com « Je dois le répéter pour que le sens de vos travaux ne pêche en rien et que la direction dans laquelle vos travaux vont se dérouler ne heurte pas du tout l’esprit de la réforme », a-t-il déclaré. À l’en croire, « il n’y aura pas de conflit entre les prérogatives de la chefferie traditionnelle, tel que nous l’avons avec la Constitution et nos lois qui organisent la vie politique et administrative du pays ». Il précise par la suite qu’« il n’y aura pas de partage de rôles ».

Les membres de la commission de réforme de la chefferie traditionnelle sont donc désormais édifiés sur le travail qui les attend.

Le chef de l’État a profité de l’occasion pour préciser « que les travaux de la commission seront consignés dans un rapport qui sera soumis à un examen. Lesdits travaux doivent prendre en compte prioritairement l’organisation de la chefferie traditionnelle pour corriger les dérapages observés jusqu’à présent au Bénin ».

Il faut préciser que la décision de la création de cette commission a été mise en place à l’issue du conseil des ministres du mercredi 11 mai 2022 pour engager le travail de définition préalable du concept de chefferie traditionnelle, explorer toute la problématique qu’elle recouvre avant la saisine de l’Assemblée Nationale (An) pour le vote d’une loi organisant son régime juridique.

 

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.