CHRONIQUE LITTÉRAIRE : Didier Voïtan fait un zoom sur les acteurs de la chaine du livre

1 an ago | Written by
10 893 vues
0 0

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique “chronique littéraire”, le documentaliste Didier Jaurès Voïtan fait un zoom sur les acteurs de la chaîne du livre. Il parle entre autres, de l’auteur, de l’éditeur, du diffuseur, du distributeur et du libraire. C’est à travers sa chronique intitulé, “Le circuit du livre de l’auteur au lecteur”. Lisez plutôt.

Wilfried AGNINNIN

Chronique littéraire du jeudi 2 Mars 2023

Titre : Le circuit du livre de l’auteur au lecteur

Didier VOITAN, Documentaliste-Informatiste, Consultant

Instrument de culture par excellence, le livre est une source de savoir, de découverte, d’information et de plaisir pour le lecteur. Mais avant d’arriver sous les yeux d’un lecteur, il suit tout un parcours. Un circuit qui va de la création par l’auteur à la mise à disposition en librairie, en bibliothèque ou sur Internet, en passant par les différentes étapes de l’édition, de la diffusion et de la distribution. Cette succession d’étapes, où interviennent différents acteurs liés les uns aux autres et où se mêlent des enjeux culturels et économiques, forme ce qu’on appelle la chaîne du livre. Des estimations laissent penser que le secteur du livre, au sens large, en France par exemple, représente 80 000 emplois salariés. C’est sans compter toute une économie qui découle et vit du livre. Depuis lors, cet univers fascine et chacun a le sentiment de bien connaître le livre et ses rouages, vivant avec l’objet au quotidien. Pour autant, la chaîne du livre est plus complexe qu’il n’y paraît et en perpétuelle évolution. Loin d’être exhaustifs dans notre démarche, nous pouvons citer comme acteurs de la chaine du livre :

– L’auteur

Il est le créateur de l’œuvre et en conserve la propriété intellectuelle.

– L’éditeur

Au sein de la chaîne du livre, l’éditeur joue un rôle central puisqu’il est l’intermédiaire entre le projet de texte de l’auteur et les attentes du public qu’il doit percevoir et satisfaire. Il gère, directement ou en les sous-traitant, l’ensemble des étapes nécessaires à l’élaboration du produit fini. Autour de lui, se trouvent :

• un correcteur pour retravailler le texte, qu’il s’agisse de l’orthographe, du style, de la cohérence ou de la dynamique du récit

• un graphiste pour la couverture et/ou la mise en page

• un imprimeur pour la production d’un certain nombre d’exemplaires

• un service de communication pour en assurer la promotion.

Une fois édité, le livre suit le chemin de la commercialisation, qui implique en premier lieu une phase intermédiaire de diffusion et de distribution, avant que n’intervienne la vente proprement dite, à travers différents circuits. On retrouve à ce niveau :

– Le diffuseur

Il prend en charge le démarchage des points de vente et la mise en place (nombre d’exemplaires commandés par ces derniers avant publication) du livre

– Le distributeur

Il gère les stocks de livres, répond aux commandes des points de vente. Il se charge également du recouvrement des factures : c’est le créancier du point de vente.

– Le libraire

– Un(e) libraire est un commerçant qui vend majoritairement des livres. En théorie, son travail principal doit être de conseiller et orienter les clients dans leur accès aux ouvrages, de faire découvrir de nouveaux auteurs.

Enfin, le livre publié doit trouver ses lecteurs. En dehors des circuits marchands, les bibliothèques, notamment, assurent l’accès au livre et à la culture. Leur rôle a évolué ces dernières années vers une mise en valeur du livre et vers la promotion des pratiques de la lecture.

le livre suit un parcours qui implique un grand nombre de personnes, de l’auteur et de l’éditeur au libraire ou au bibliothécaire. Si la réalisation d’un livre est une entreprise créative, c’est donc également une activité économique. Cette production forme une chaîne qui s’appuie sur quatre maillons : la création, l’édition, la commercialisation et la mise en valeur.

L’avantage de cette « chaîne du livre », est qu’à chaque étape, les opérations nécessaires sont effectuées par des professionnels, garantissant aux lecteurs, en bout de chaîne, des ouvrages de qualité. C’est ce qui fait le succès d’un livre et la renommée d’un auteur.

Cette renommée ne saurait être tenue si les différents acteurs cités ne travaillent pas en synergie en vue de véritablement panser les plaies qui minent ce secteur dans notre pays. C’est le gage pour jouir et vivre de l’industrie du livre dans nos pays au Sud des Tropiques. Cette réforme dans le secteur s’avère nécessaire et salvatrice pour redonner le secteur du livre au Bénin toutes ses lettres de noblesse. Il est temps !

Signé : Didier Jaurès VOITAN, Documentaliste-Informatiste, Consultant

Contact : 67379837/96361632

E-mail : jauresdidier@gmail.com

Article Categories:
A la une · Littérature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru