CONSOMMATION DES BOUILLONS « CUBES » : De la recherche du bon goût à l’usage d’un lent poison . Les propositions du Dr Amina Mahamadou

4 semaines ago | Written by
306 vues
0 0

Pour donner un goût artificiel aux mets, plusieurs personnes font recours aux bouillons cubes. Une pratique qui n’est pas sans conséquence dans la vie des consommateurs. Ils constituent d’ailleurs un poison silencieux pour l’organisme. Pourtant, des exhausteurs naturels existent. Dans ce dossier, Dr Amina Mahamadou pharmaco-nutritionniste, physiologiste en service au Centre Hospitalier Universitaire et Départemental (Chud) Borgou-Alibori donne des conseils simples et pratiques pour manger sans l’utilisation des bouillons cubes.

Christian OTCHO (Edt Cfoman-Daabaaru)

Cube, un produit utilisé pour relever le goût des préparations alimentaires. Mais ce produit constitue un danger pour l’organisme humain que de nombreuses personnes ignorent.

Selon Dr Amina Mahamadou pharmaco-nutritionniste, physiologiste en service au Chud) Borgou-Alibori, «les bouillons cubes sont apparus dans les années 2000, communément appelés les exhausteurs de goût. Ces exhausteurs de goût ne sont pas bons pour la santé. L’homme a besoin dans son organisme 3 à 5 voire 6 grammes maximum de sodium par jour y compris le sodium contenu dans les aliments. Tels que la viande, le poisson qui sont un peu plus riches sur les fruits de mer». Lucrèce Kinda-hounye consommatrice priorise les bouillons cubes au détriment des exhausteurs naturels pour manque de moyens financiers. «Avec 100f maintenant tu peux acheter 4 cubes. Mais combien tu auras maintenant pour acheter oignons, poissons fretins ? Cela demande les moyens qui sont à dépenser. C’est compte tenu de nos moyens aussi», dixit la consommatrice. Pour Madeleine Hounkanrin, restauratrice, il y a cube naturels qu’il faut utiliser. Il rehausse le goût dans la préparation alimentaire mais prévient également certaines maladies qui tuent de jour en jour les consommateurs des bouillons cubes. A l’en croire, «les épices naturelles luttent contre les maladies telles que les hypertensions artérielles, les cancers. Avant j’utilisais les bouillons cubes mais depuis quelques temps, j’utilise plus, parce que cela a failli tuer mon cousin qui est à l’extérieur».

Les maladies liées à la consommation des bouillons cubes

La consommation de ces bouillons cubes engendre plusieurs maladies dans l’organisme. La nutritionniste Mahamadou a énuméré quelques maladies. «Il faut reconnaître que depuis l’apparition de ces exhausteurs de goût artificiel, on découvre de plus en plus des maladies, telles que l’hypertension artérielle, l’obésité et même le cancer. Et des maladies dont on ne connait pas, telles que des maladies endocriniennes et le diabète. (…). Maintenant dans le bouillon cube, nous avons un autre type de sodium. Il s’agit du sodium qui est le glutamate monosodique et il est encore plus dangereux que le sodium», a-t-elle fait savoir. La consommatrice Lucrèce Kinda-hounye est consciente des dangers qui proviennent de ce produit. «On n’a pas le choix. Tout le monde dit que c’est mauvais parce que cela fait monter la tension artérielle, les crises cardiaques et bien d’autres maladies, c’est vrai mais, les exhausteurs naturels sont chers comme je vous l’avez dit au départ.

D’ailleurs, personne ne vit sans maladie», a-t-elle déclaré. Dr Amina Mahamadou insiste que «c’est une addition qui va amener la personne à la morgue malheureusement. Sincèrement, il faut le dire, il faut appeler le chat par le chat. Si vous consommez des bouillons cubes dans votre alimentation matin, midi et soir mais vous n’aurez pas trois mois sans avoir une maladie du syndrome métabolique. Les malaises vont commencer par affaiblir vos artères et le cœur ainsi de suite, sans compter d’autres malaises engendrés. C’est à vous de faire la part des choses».

L’option des exhausteurs naturels

Certains consommateurs exagèrent dans l’utilisation de ces bouillons cubes. Pour la consommatrice Kinda-hounye, «cela dépend également de la quantité de cube que tu mets dans chaque nourriture. Peut-être un kilo de riz si tu mets un cube c’est à toi de diminuer la dose. Donc moi je ne vois pas en quoi c’est mal si tu n’exagères pas». Selon le Dr Amina Mahamadou on peut bien faire sa nourriture avec des exhausteurs naturels. «La meilleure astuce est de remplacer ses cubes par les exhausteurs naturels. On peut rehausser le goût d’un aliment ou d’une sauce autrement. Il y a une façon vraiment naturelle, vous utilisez l’ail, le persil, l’oignon, le gingembre même les petits fretins que vous pouvez associer. Vous écrasez, vous allez voir. Ceux-là sont des exhausteurs naturels qui rehaussent le goût naturel de l’aliment. Or, le glutamate monosodique qui est le bouillon cube, ne relève pas le goût naturel de l’aliment», a-t-elle ajouté.

Il est clair que la consommation des bouillons cubes est un poison pour l’organisme. Il faut donc se donner des moyens pour l’utilisation des exhausteurs naturels, car dit-on «Que ton plat soit ton médicament».

Article Categories:
A la une · Actualité · Dossier · Internationale · Santé · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru