DECLARATION DU SECRETAIRE GENERAL DE RESTAURER L’ESPOIR SUR FRISSON FM : Guy Mitokpè, la légende d’une sagesse en pleine éclosion. « Je n’étais pas député il y avait de cela trois ou quatre ans, je vivais quand même… », a déclaré le jeune député

5 ans ago | Written by
13 657 vues
0 0

DECLARATION DU SECRETAIRE GENERAL DE RESTAURER L’ESPOIR SUR FRISSON FM

Guy Mitokpè, la légende d’une sagesse en pleine éclosion

.« Je n’étais pas député il y avait de cela trois ou quatre ans, je vivais quand même… », a déclaré le jeune député

« Si jeunesse savait, vieillesse pouvait », disait l’adage pour illustrer les traits et caractéristiques de la jeunesse et de la vieillesse. Selon la philosophie de cet adage, la sagesse serait le propre de la vieillesse et la force physique serait l’identité de la jeunesse. Mais au vue des agissements et de certaines réactions de certains acteurs politiques du Bénin face à la tenue ou non des prochaines législatives, on n’est en passe de conclure que cet adage semble ne pas être vérifié dans le contexte béninois. Car de plus en plus de vieilles personnes selon les critères d’âges se livrent à la démonstration de forces musculaires, au moment où les jeunes politiques distillent des paroles de sagesse et de paix.

En effet, reçu sur les antennes de la radio Frisson Fm le mardi 23 avril dernier, Guy Dossou Mitokpè vient de surprendre le peuple béninois par sa déclaration empreinte de sagesse et de paix. En se prononçant sur l’actualité politique, le jeune député a clairement annoncé que la lutte pour la défense de la démocratie béninoise se déroulera avec des moyens légaux conformément à la constitution béninoise. « Moi je suis un partisan de la non violence et je crois que la plupart des députés de l’opposition sont des partisans de la non violence. Nous continuerons de nous battre avec les armes que nous confère la constitution, nous continuerons cette lutte de la meilleure des manières et la manière la plus digne… ». C’est en ces termes que le jeune député annonce la suite de la bataille même s’il y arrivait que les élections se tiennent le 28 avril prochain. Il s’est quand-même désolé de la situation qui prévaut actuellement dans le pays. Pour lui, cette situation est purement un dénie de démocratie, et le peuple doit se lever pour rétablir cette démocratie.

Dans son intervention, Guy Dossou Mitokpè a démontré qu’il n’est nullement animé d’un esprit de va-t-en guerre et d’ailleurs, il ne fait aucunement cas de sa personne ou de ses intérêts personnels dans ce combat. Visiblement, Mitokpè a affiché l’air d’un jeune qui n’est pas attaché aux avantages liés à son titre de député. « Le plus important, il ne s’agit pas de Guy Mitokpè. Il s’agit de ce qui est fait à notre Etat, à notre démocratie. Je n’étais pas député il y avait de cela trois ou quatre ans, je vivais quand-même… », a laissé entendre le jeune politique.

Certes, plusieurs personnes peuvent prendre ces propos de l’honorable comme un aveu de faiblesse, mais c’est tout simplement une démonstration d’une grandeur d’esprit comparativement à son jeune âge. L’honorable continue de s’inscrire dans la bataille de l’opposition, car pour lui, « nous continuons de dire qu’il n’y aura pas d’élections le 28 avril prochain parce que pour nous c’est ce qui doit être… ». Il a déploré le fait que les documents qui confirment l’existence légale de son parti soient confisqués par le pouvoir en place.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru