DEMANDE DE REMISE EN LIBERTE PROVISOIRE DE L’ACTIVISTE NADINE OKOUMASSOUN : La cour se déclare incompétente

7 mois ago | Written by
2 731 vues
0 0

Poursuivie pour « terrorisme et atteinte à la sûreté de l’Etat », l’activiste Nadine Okoumassoun était le lundi 25 octobre 2021, face au juge de la Cour de Répression des Infractions Economique et du Terrorisme (Criet) pour sa troisième comparution. Au cours de l’audience, la mise en liberté provisoire de l’activiste qui avait été demandée par son avocat après la première audience, a été rejetée. Le juge en charge de son dossier s’est déclaré incompétent et a renvoyé le dossier devant la commission d’instruction de la juridiction spécial. En effet, le magistrat justifie ce renvoi du dossier par ‘’la nature criminelle’’ des faits reprochés à la web activiste de l’opposition.

Nadine Okoumassoun s’est opposée au rallonge de 45 jours du premier mandat du président Patrice Talon et a initié une campagne dénommée « 5ans, c’est 5ans aux côtés du professeur Joël Aïvo. A la barre, l’accusée a fait savoir que sa campagne est légitime et conforme à la constitution. « Je défends ce qui est juste » a-t-elle laissé entendre. A cet effet, le ministère public après sa déposition a demandé au juge de se déclarer incompétent et de renvoyer le dossier en instruction.

Gniré MASSARA (Stg Cfoman-Daabaaru)

Article Categories:
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.