LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES, VIOLS, MARIAGES ET TRAVAIL DES ENFANTS : Unicef, Afa-B et Educ’Action sensibilisent des apprenants du Borgou

4 ans ago | Written by
12 472 vues
0 0

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES, VIOLS, MARIAGES ET TRAVAIL DES ENFANTS

Unicef, Afa-B et Educ’Action sensibilisent des apprenants du Borgou

L’enfant est un être très vulnérable qui est de plus en plus sujette aux abus et violences surtout sexuelles par ses aînés. Ainsi pour combattre le fléau, l’Unicef en partenariat avec l’Ong Educ’Action et l’Association des Femmes Avocates tous militants pour la protection de l’enfance ont décidé d’aller au contact de cette couche afin de les écouter et les conseiller. Ils étaient à cet effet le vendredi 14 février dernier, au Collège Catholique Saint Thomas D’Aquin de Parakou pour une séance de sensibilisation sur le thème « Violences sexuelles, viol, mariage et travail des enfants ».

Selon le coordonnateur Ouémé de l’Ong Educ’Action Moshé Oke Assogba, « c’est une séance qui vise à relayer l’information afin que toute pratique qui va à l’encontre de l’épanouissement des enfants soit bannie de la société ». Ainsi, pendant des heures et dans une ambiance de joie, les enfants ont été outillés sur leurs droits et devoirs, les différentes formes d’abus et les sanctions prévues par la loi à l’endroit des personnes pratiquants des violences sur les enfants.

Pour Rosaline Tadagbé qui représentait l’Afa-B à cette séance de sensibilisation,« les enfants ont été sensibilisés sur le risque des rapports sexuels exercés sur mineurs qui selon la loi est considéré comme crime et traité par les assises. On a parlé des enlèvements et séquestrations qui souvent débouchent sur les mariages forcés et précoces. Ils ont aussi été outillés sur les risques qu’ils courts pénalement en commettant ces genres d’actes ». Elle a invité les parents à accompagner les sensibilisations et à dialoguer avec leurs enfants pour que le phénomène d’abus sur les enfants soit totalement éradiqué de la société.

Les enfants de leur côté n’ont pas caché leurs impressions à la fin de cette séance qui leur a permis de savoir qu’ils sont protégés mais en même temps suivis et punis lorsqu’ils pratiquent l’un des actes cités plus haut. Les enfants ont pris l’engagement de dénoncer toutes personnes de leur entourage, suspectées de compromettre leur avenir.

Il faut préciser qu’après Parakou, cette séance de sensibilisation s’est poursuivie à Tchatchou dans la commune de Tchaourou et Djougou dans la Donga.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru