EDITO : Et puis, c’est tout !

3 ans ago | Written by
10 805 vues
0 0

 

La campagne électorale démarrée le 26 mars dernier, s’achève ce vendredi 9 avril 2021 à minuit, conformément au code électoral en vigueur. Pendant deux semaines, les acteurs politiques ont rivalisé d’ardeur en proposant aux populations leurs projets de société. Les trois duos candidats en lice ont saisi cette opportunité que leur confère la loi, pour sillonner les différentes localités du Bénin. Des meetings se sont multipliés à travers tout le pays avec des caravanes mobiles qui ont parcouru le territoire national. Durant quinze jours, chaque duo candidat avec les partis et mouvements qui le soutiennent, ont allé au contact de l’électorat pour convaincre les plus sceptiques.

Du point de vue mobilisation, les duos ont réussi à sortir le grand jeu. Les populations ont très tôt apprécié la vision de chaque formation politique et ont joué pleinement leur rôle. Les responsables des groupes de campagne installés dans les arrondissements n’ont pas fait de la dentelle. Les différentes couches de la société ont été tout le temps sollicitées pour des questions de stratégies. Les sages et têtes couronnées, les religieux et les garants de la tradition ont tous goûté au délice de cette messe électorale.

Tout bilan fait, la campagne électorale a été une réussite pour les différentes structures et organes impliquées dans le déroulement et l’organisation de la campagne électorale. Chaque duo devra cependant, donner de fermes consignes à ses mandants pour que les objectifs assignés soient atteints. Il s’agit notamment du taux de participation des citoyens dans chaque localité. Ce faisant, les présidentiables sauront qui de leurs collaborateurs a véritablement et de façon véridique joué sa partition. Cela y va de l’intérêt général.

S.A.A

 

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru