EDITO : L’Akm 66 d’Azannaï sans balle ?

5 ans ago | Written by
13 287 vues
0 0

EDITO

L’Akm 66 d’Azannaï sans balle ?

Il y a quelques jours, Candide Azannaï lançait la résistance 66 contre ce qu’il qualifie de pseudo-élections organisées le 28 avril dernier. En se basant sur l’article 66 de la constitution, Candide Azannaï invitait le peuple à résister au forcing que tente Patrice Talon afin d’installer un parlement monocolore et uniquement à ses ordres.
Suite à cette annonce et connaissant la force de frappe de l’homme qui, dans le brouhaha qui caractérisait l’approche de l’élection présidentielle de 2016, promettait d’aller seul déloger l’ancien président du palais de la Marina au cas où ce dernier s’opposerait à la transition démocratique, le peuple s’attendait une fois encore à des actions de grands impacts de sa part. Mais le génie béninois triomphant a permis en son temps que tout se passe très bien. Cependant, l’histoire retiendra qu’Azannaï a pesé lourd dans la balance pour la réussite de la transition de 2016. Coup de chapeau à l’homme !
Mais en ce moment où Azannaï estime que la démocratie béninoise est conduite à l’abattoir, son combat devient de plus en plus frêle et moche au fur et à mesure que la date d’installation de la 8ème législature de l’Assemblée nationale s’approche. Dans moins de 72 heures, la 7ème mandature laissera place aux élus de la 8ème dont la légitimité semble être contestée par une bonne partie de la classe politique et de la population. Dans cette situation où le philosophe de Jonquet a chargé son Akm 66 et qu’on l’attendait à l’action, brusquement il se cacha comme s’il était sans arme.
Ce silence d’Azannaï traduit peut-être un changement de stratégie par l’homme pour revenir à la charge quand l’armée républicaine serait retournée à la caserne. Ou autrement, il se serait rendu compte que l’Akm 66 qu’il croyait charger était sans balle. Puisque l’article 66 de la constitution dont il est question semble ne pas être adapté au contexte actuel selon l’interprétation des novices en droit constitutionnel qui ont besoin à coup sûr d’une explication méthodique du professeur Aïvo pour mieux comprendre le calibre et l’adéquation de l’Akm 66 à la situation actuelle.
L’Akm 66 toujours en chargement ou sans balle ? Seul le philosophe de Jonquet détient la réponse à cette question.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru