EN PLEINE TOURNÉE GOUVERNEMENTALE DE REDDITION DE COMPTE : Modeste Kérékou crache sur l’héritage de son père et de son ancien patron .« Ce qui a été fait en 8ans… n’a même pas été fait dans le pays depuis 1960»

2 mois ago | Written by
797 vues
0 0

 

La tournée de reddition de compte entamée par les membres du gouvernement béninois suit son cours depuis quelques jours dans les communes du pays. C’est l’opportunité trouvée pour vendre les prouesses du régime en place en termes de réalisations. Un exercice qui a conduit le Ministre des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, Modeste Tihounté Kérékou à balayer du revers de la main, les réalisations passées. Fils du feu Général Mathieu Kérékou qui a dirigé le Bénin assez longtemps, et ancien Ministre du gouvernement de Boni Yayi, il a affirmé sans gêne que depuis l’indépendance du Bénin, le développement du pays n’a été visible qu’avec les 8 ans du Président actuel. Les réalisations du régime de la rupture, peuvent suffire pour que Modeste Kérékou tire un trait sur tout ce qui a été fait au Bénin avant 2016 y compris les actions de son feu père et celles de Boni Yayi auxquelles il a participé ?
La Rédaction

«Ce qui a été fait en 8ans, de 2016 à aujourd’hui 2024, n’a même pas été fait dans le pays depuis 1960…», tels ont été les propos du ministre Modeste Kérékou à Boukombé face à ses parents. Le fils de Kouarfa a tout de suite oublié les actions de développement menées depuis le règne de son père feu Mathieu Kérékou, jusqu’à son précédent patron, le Président Boni Yayi avec qui, il a collaboré des années durant. Face aux populations, venues l’écouter le 28 mai 2024, il a soutenu n’avoir vu le réel développement qu’avec le régime actuel. Pour lui, les actions du gouvernement de la rupture dans le domaine de la santé, de l’agriculture, de la jeunesse et de la gouvernance locale sont incomparables face à tout ce qui s’est fait depuis l’indépendance. Plus loin, le fait que « le Président Talon a construit 22 stades en 5 ans…», est la preuve irréfutable selon Modeste Kérékou, que le rythme du développement au profit des populations béninoises est très accéléré.

Il est très bien de reconnaître les mérites du gouvernement Talon, mais est-il normal de tirer un trait sur toutes les actions de développement entreprises par ses prédécesseurs ? Est-il bienséant pour un fils de désavouer en public son feu père en multipliant par zéro tous les efforts qu’il a fournis pendant près de trois décennies ? Qu’en est-il de la démocratie, de la paix et pleins d’autres acquis que les différents régimes ont laissé depuis 1960? Même le Président Patrice Talon qui parle fièrement de son bilan n’a jamais remis en cause les efforts de ses prédécesseurs, bien au contraire, il le leur reconnaît et prend l’engagement de faire mieux avec plus de courage et de détermination.

Par cette déclaration, Modeste Kérékou a craché sur l’héritage que son feu père a laissé à la Nation béninoise et c’est sûr que de là-haut, le caméléon va se retourner et couler des larmes de tristesse. Que l’âme du Général repose en paix.

 

Article Categories:
A la une · Actualité · Nationale · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru