FACE À LA VIE CHERTE, LA MÉVENTE DANS LES MARCHÉS AVEC LES IMPÔTS ET TAXES : «Ne renvoyez pas les enfants car, nous parents d’élèves des Ceg de la commune de Ouidah nous ne pourrons pas payer les contributions»

4 mois ago | Written by
1 413 vues
0 0

Les parents d’élèves des Collèges d’Enseignement Général (Ceg) de la commune de Ouidah sont dans l’impossibilité de payer la scolarité de leurs enfants. Ils ont justifié cette incapacité compte tenu de la cherté de la vie et de la mévente dans les marchés avec des impôts et taxes. C’est pourquoi le comité général des parents d’élèves des Ceg de Ouidah demande aux directeurs d’établissements et comptables de ne renvoyer les apprenants des salles de classe. «Ne renvoyez pas les enfants car, nous parents d’élèves des Ceg de la commune Ouidah nous ne pourrons pas payer les contributions», peut-on lire dans la lettre envoyée aux directeurs d’établissements le 4 janvier 2024 et signée par la Présidente du comité Emma Atinkpahoun née Sahou. Lisez ci-dessous l’intégralité de la lettre.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
Actualité · Éducation · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru