FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES AU BENIN : L’Up, le Br et la Fcbe se partagent 1,5 milliard de F cfa • Pari gagné pour la Céna de Sacca Lafia

2 mois ago | Written by
8 214 vues
0 0

La Commission Electorale Nationale Autonome (Cena) poursuit l’application de la loi sur le financement des partis politiques. Cela entre dans le cadre de la réforme du système partisan qui permet de doter les formations politiques de ressources financières conséquentes en vue de l’animation de la vie politique. La première remise de chèque aux partis politiques pour le compte de l’année 2022 a eu lieu le lundi 8 août 2022 au siège de l’institution à Cotonou.

Trois formations politiques à savoir le Bloc Républicain (Br), l’Union Progressiste (Up) et la Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) sont concernées par cette première phase de remise de chèque aux partis éligibles au financement public. En effet, le montant réparti est d’un milliard cinq cents millions de francs représentant la moitié de la subvention pour l’année 2022 et couvre les deux premiers trimestres de l’année 2022.

Dans son allocution liminaire, le président de la Cena Sacca Lafia a rappelé l’ancrage législatif de cet exercice. Pour lui, c’est en respect des dispositions de l’article 39 de la loi portant charte des partis politiques.

Une répartition conforme à la loi

C’est sur la base de la clé de répartition à savoir 60% au prorata des effectifs des élus communaux et 40% au prorata du nombre de députés obtenus que les chèques ont été établis à l’ordre des trois formations politiques éligibles. « Ce financement nous permet d’animer la vie politique », a indiqué Gérard Gbénonchi, deuxième vice-président de l’Union Progressiste (Up). De son côté, « Le Br se félicite de cet engagement honoré par le Chef de l’État et les institutions telle que la Céna. Ces ressources serviront à financer le parti. L’appui public nous permettra de nous engager à conquérir le pouvoir », a fait savoir le secrétaire administratif du Br.

Par ailleurs, les partis concernés sont tenus de produire à la cour des comptes leur état financier au plus tard le 30 avril de chaque année, recommande la loi.

S.A.A

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.