FRAIS DE MEMOIRES ET DE STAGES A L’UNIVERSITE DE PARAKOU : Des étudiants de 2014 et 2015 non payés . Ils appellent le gouvernement au secours

2 ans ago | Written by
8 623 vues
0 0

Une grande partie des étudiants de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (Flash) de l’Université de Parakou (Up) est toujours en attente de leur frais de mémoires et de stages. Il s’agit de la majorité des étudiants de la promotion 2013-2014 et tous les étudiants de 2014-2015 de ladite faculté qui sont toujours dans l’attente. En effet, en décembre 2020, le gouvernement du président Patrice Talon a décidé de payer une partie des frais de mémoires et de stages des étudiants pour le compte des années académiques 2016-2017, 2017-2018 et 2018-2019. Après cette période, aucun kopeck n’a été envoyé sur le compte de ces étudiants en attente.

Pour Mathieu Yokossi, l’un des responsables étudiants de la promotion 2013-2014, des démarches ont été menées auprès des autorités compétentes notamment celles du Centre des Œuvres Universitaires et Sociales de Parakou (Cous-P), mais sans aucune suite favorable. C’est donc devenir un dialogue de sourds entre autorités et étudiants. Face à cette réalité décourageante, ces étudiants appellent le gouvernement au secours afin que leur situation soit réglée.

Cependant, il faut souligner que depuis quelques années, le gouvernement de la rupture a décidé de confier la gestion des frais de mémoires et de stages, bourses et aides universitaires au trésor public. Ainsi, les centres des œuvres universitaires et sociales ne sont plus compétents à donner satisfaction aux étudiants allocataires.

Wilfried AGNINNIN

 

Article Categories:
A la une · Éducation

Comments

  • Cette affaire de frais de mémoire et de stage ne concerne pas seulement les étudiants de la faculté des lettres, il y a aussi des étudiants d’autres facultés et écoles de l’université de parakou comme par exemple ceux de la faculté des sciences économiques et de gestion

    Roger N'KOUEI 18 juin 2021 17 h 00 min Répondre
  • Cool

    MAMA 18 juin 2021 23 h 21 min Répondre
  • Je vous soutiens

    KOTO BANI Aboudoulaye 19 juin 2021 15 h 43 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *