INDÉSIRÉE PAR LES FRANÇAIS POUR CHANTER À L’OUVERTURE DES JEUX OLYMPIQUES DE PARIS : Aya Nakamura reçoit le soutien de ses frères africains

2 mois ago | Written by
175 vues
0 0

 

Alors qu’elle subit dernièrement une vague de racisme de la part des français, l’artiste franco-malienne Aya Nakamura peut compter sur le soutien de ses frères africains pour garder la tête haute. En effet, l’auteur du titre « Djadja » qui connaît depuis un moment une ascension fulgurante dans sa carrière est presentie pour interpréter le titre « Édith Piaf » à l’ouverture des Jeux Olympiques (Jo) de Paris 2024. Un choix qui, visiblement ne convainc pas tous les français qui n’ont pas hésité à manifester leur mécontentement. L’on pouvait lire sur des banderoles gardées par des membres de l’ultra droite et postées sur les réseaux sociaux, « Y’a pas moyen Aya, ici c’est Paris, pas le marché de Bamako ! ».

 

Des propos racistes qui ont fait réagi la chanteuse et plusieurs autres artistes africains comme Fally Ipupa, Mokobé, Dadju. « Je deviens un sujet d’état numéro 1 et c’est ça qui vous fait mal », a-t-elle lancé avant de poursuivre, « je vous dois quoi en vrai ? Kedal ».

 

Le chanteur congolais de Rnb en France Dadju n’est pas passé par quatre chemins pour exprimer son ral-bol. « C’est pour ça qu’on est en retard ici. Vous lynchez la plus grosse artiste du pays avec des arguments de Cm1, bande chiens », a-t-il lâché.

 

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Culture · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru