JEÛNE ET DÉSERT DE LA CLIENTÈLE DANS LES BARS ET LIEUX DE DISTRACTION : L’expression d’une solidarité avec la communauté musulmane ?

1 an ago | Written by
3 808 vues
0 0

 

Depuis le début du jeûne musulman, les clients des bars, buvettes, maquis, boîte de nuit et autres lieux de réjouissances se comptent curieusement au bout des doigts. Ce qui a pour conséquence, la baisse drastique du chiffre d’affaires des promoteurs de ces lieux autrefois pleins à craquer. Ainsi, l’on est tenté de se demander si des fidèles musulmans ne seraient-ils pas de vrais consommateurs d’alcool interdit par le Coran ou si, ce sont leurs amis chrétiens qui les soutiennent en cette période sainte? Selon le Saint Coran, plus précisément les versets 90 et 91 de la sourate La Table Servie (Al-Mā’idah), l’on peut lire : « ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, oeuvre du Diable. écartez-vous en, afin que vous réussissiez… – Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l’inimitié et la haine, et vous détourner d’invoquer Allah et de la Salat. Allez-vous donc y mettre fin ?». Des versets qui invitent les fidèles musulmans à éviter ou s’éloigner de l’alcool ou des boissons alcoolisées.

Paradoxalement, les bars et buvettes qui étaient, quelques jours plutôt pleins de monde, se retrouvent miraculeusement en ce mois de jeûne, vides, comme si certains fidèles musulmans n’attendent que ce mois béni pour mettre en application les prescriptions du Saint Coran. C’est ce qu’on est tenté de croire, car si certains fidèles musulmans n’étaient peut-être pas habitués à ces lieux, l’on ne remarquerait pas un si grand vide.

L’autre hypothèse qu’on peut avancer, est de savoir si les fidèles chrétiens ne sont pas en train d’exprimer leur solidarité envers leurs amis musulmans. Difficile de le croire. Mais si c’est le cas, cette expression de solidarité avec la communauté musulmane confirme l’aspect sacré et divin de ce mois de prière, de pardon, d’amour, de tolérance, d’abandon de tous les vices et mauvaises habitudes.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
A la une · Religion · Société

Comments

  • Certes, que les bars sont à moitié vides en ce mois de ramadan, mais il ne s’agit pas de la surconsommation musulmane, plutôt de la prise de conscience… Bien que l’alcool soit un peu inévitable pour la jeunesse, alors il est préférable de consacrer cette période à la prière et au jeûne, afin d’implorer le pardon d’Allah.

    Je juge bon que la jeunesse musulmane, ait cet esprit de discernement et de conscience…

    ASSANGBE José Merveil 30 avril 2021 11 h 02 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.