LEGISLATIVES D’AVRIL 2019 : Les motifs des rejets à la Céna

5 ans ago | Written by
11 222 vues
0 0

LEGISLATIVES D’AVRIL 2019

Les motifs des rejets à la Céna

Le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (Cena), a procédé le mercredi 6 mars dernier à la délibération des résultats d’études des dossiers pour les prochaines joutes électorales du 28 avril prochains. Et contre toutes attentes plusieurs partis ont vu leurs dossiers de candidatures rejetés par la Cena. Plusieurs raisons justifient ces rejets d’après les dires d’Emmanuel Tiando, président de la Céna.

Samiratou ZAKARI (Stg)

Pour les législatives prochaines, chaque parti doit se conformer aux exigences légales en ce qui concerne les dossiers à déposer vis-à-vis de la Cena. A cet effet, plusieurs partis politiques ayant déposé leur dossier de candidature ont été déclaré inaptes pour la compétition par la Céna. Il s’agit des partis Prd, Usl, Moele Bénin, Udbn et Fcdb. Ainsi plusieurs irrégularités ont été observées dans leur dossier par la Cena.

Pour le parti Prd, le candidat Acclassato a été présenté sans son consentement dans la 10ème circonscription .Le certificat de nationalité de Charlemagne Honfo est non légalisé. De plus le candidat Akadiri Directeur de cabinet de Houngbédji, a présenté le bulletin n°2 de son casier judiciaire au lieu du bulletin n°3. En principe, seule l’administration se fait délivrer le B2 des individus aux fins de vérifications utiles.
Une carte d’électeur illégalement insérée au dossier. Il s’agit d’une carte d’autrui présentée comme étant celle du candidat. Le parti a donc fait du faux et usage de faux. Et il est noté aussi la communauté de candidats (doublons) avec d’autres partis.

L’Usl de son côté, il lui est reproché le défaut de certificat de conformité ou de récépissé, une absence totale de procuration dans tous les dossiers, une absence de quitus fiscal d’un candidat, et une communauté de candidats avec d’autres listes (doublons).

En ce qui concerne le parti Moele, il a été notifié une procuration adressée au président du parti et non au mandataire, aucune procuration d’aucun candidat, un mandat groupé donné à Céphise Béo Aguiar qui apparaît donc comme le mandataire mais n’est pas celui qui est allé déposer le dossier de candidatures et une communauté de candidatures (doublons) avec d’autres partis.
L’Udbn quant à elle, fait face à un défaut de certificat de conformité, une photocopie couleur d’un chèque au trésor, qui n’est pas la preuve du paiement de la caution. Et une quittance en bonne et dure forme est nécessaire pour faire cette preuve.

Enfin pour la Fcdb, la Cena reproche l’absence de quitus fiscal pour plusieurs candidats, la non signature de la déclaration de candidature par tous les candidats (en fait, ça doit être soit la signature par tous, soit les procurations données par tous). Ce sont ces multiples raisons qui ont poussé la Cena à s’abstenir de délivrer les récépissés à ces partis politiques.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru