MÉDIAS AU BÉNIN : Robert Kerr de l’ambassade des États-Unis découvre Daabaaru

2 semaines ago | Written by
684 vues
0 0

 

Présidium

Le Directeur des affaires publiques de l’ambassade des États-Unis d’Amérique au Bénin Robert Kerr, accompagné du Directeur du centre américain de Cotonou Bienvenu Akodigna, était le jeudi 8 février 2024, dans les locaux du groupe de presse Daabaaru. Il a échangé avec le personnel de ce média sur la désinformation, la démocratie et la liberté de la presse. C’était en présence du Promoteur du groupe de presse Daabaaru Barnabas Orou Kouman.
Aboubakar FAÏSSAL (Etd Cfoman-Daabaaru)

La désinformation peut promouvoir l’extrémisme violent, les discours haineux et affecter le processus démocratique d’un pays. C’est pourquoi toute nation démocratique doit en faire une préoccupation. C’est à cet effet que le Directeur des affaires publiques de l’ambassade des États-Unis au Bénin Robert Kerr a abordé cette question avec le personnel du groupe de presse Daabaaru. Cette visite fait également suite à la participation de Barnabas Orou Kouman au «Programme de Lutte contre la Désinformation et la Propagande pour la Paix et la Sécurité au Nord du Togo, du Bénin et de la Côte d’Ivoire». Lequel programme a été initié par l’Ambassade des États-Unis d’Amérique à Kara. Occasion donc pour Robert Kerr de s’informer sur l’évolution du programme après l’atelier de formation.

Au prime abord, Robert Kerr a laissé entendre qu’il est à Parakou dans le cadre de la célébration du mois de l’histoire des africains américains. Ceci grâce à leur contribution à l’histoire des États-Unis d’Amérique. Par la suite, il a fait savoir aux journalistes de ce groupe de presse, que la diffusion d’une bonne information, d’une information vérifiée nécessite une démarche professionnelle. C’est pourquoi, il a invité les journalistes à «suivre la vérité, à produire la vérité et à disséminer la vérité». Robert Kerr a de même conseillé les journalistes à donner le meilleur d’eux-mêmes, à mener des investigations possibles pour vérifier la véracité d’une information avant la diffusion. Ce faisant, ils répondent aux besoins de leur communauté. Pour finir, il a traduit toute sa fierté d’avoir visité le groupe de presse Daabaaru et surtout d’avoir eu une discussion très intéressante et enrichissante avec le promoteur Daabaaru et le personnel. «C’était une très grande opportunité que j’ai eue à visiter le groupe de presse Daabaaru», a-t-il conclu.

Lors de la visite

A son tour, le promoteur du groupe de presse Daabaaru Barnabas Orou Kouman a fait la restitution de sa formation reçue au Togo. Il a affirmé que cet échange très riche a permis de savoir ce que «l’ambassade des États-Unis d’Amérique au Bénin prévoit pour les médias» quant à la formation sur la désinformation, l’investigation et bien d’autres. Cet échange a laissé Barnabas Orou Kouman comprendre que l’ambassade des États-Unis est très préoccupée par l’avenir des médias au Bénin. Au cours de cette séance, il a profité pour présenter son entreprise de presse et de communication “Bok Sarl” au directeur des affaires publiques de l’ambassade des États-Unis. Du groupe de presse Daabaaru, en passant par l’agence de communication Daabaaru, le Centre de Formation aux Métiers de l’Audiovisuel et du Numérique (Cfoman-Daabaaru), tout a été présenté à l’autorité qui a été d’ailleurs fascinée par l’organisation de cette entreprise. In fine, Robert Kerr a eu une visite guidée des locaux de ce groupe de presse.

Article Categories:
A la une · Actualité · Internationale · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru