PARAKOU/PROJET ÉVEIL MON DEVENIR AU COMPLEXE SCOLAIRE “LES MERVEILLES” : L’association “Arts, Culture et Tourisme Sans Frontières” célèbre les lauréats

2 mois ago | Written by
4 534 vues
1 0

L’association culturelle Arts, Culture et Tourisme Sans Frontières (Actsf) a distingué les lauréats du Complexe Scolaire Privé (Csp) ‘’Les Merveilles’’. Cette distinction s’inscrit dans le cadre du Projet Éveil Mon Devenir (Pemd). La cérémonie s’est déroulée le vendredi 6 mai 2022, dans l’enceinte dudit établissement en présence de l’administrateur du Projet Éveil Mon Devenir (Pemd) Apollinaire Zinho, de la représentante du chef de la Circonscription Scolaire (Cs) Parakou 1 Delphine Balogou, du directeur du Csp “Les Merveilles” Gustave Houessou, des enseignants, écoliers et bien d’autres.

Daniel KOUAGOU

Susciter l’orientation des enfants à travers la révélation de leurs créativités en changeant le paradigme de l’imposition que les parents leur font dans le choix de leurs études. C’est l’objectif général poursuivi par l’association culturelle Arts, Culture et Tourisme Sans Frontières (Actsf) en initiant le Projet Éveil Mon Devenir (Pemd) à l’endroit des apprenants âgés de 6 à 14 ans. La phase pilote de ce projet a pris en compte des écoliers et élèves des établissements de la ville de Parakou de la tranche d’âge susmentionnée. Ainsi, à l’issue des activités de ce projet dans le Complexe Scolaire Privé (Csp) “Les Merveilles” de Parakou, les meilleurs écoliers ont été distingués et primés.

Pour l’administrateur Apollinaire Zinho, le Projet Éveil Mon Devenir (Pemd) a pour objectif principal de susciter l’orientation des enfants depuis le bas-âge. « Ce projet vise à susciter la communication à travers les images, susciter la communication parents/enfants sur les aspects et réalités culturels […] En Occident, les enfants sont orientés dès le bas-âge par rapport à leurs potentiels. Et très tôt, les parents focalisent leur attention et orientent leurs enfants pour qu’ils deviennent des génies. Mais, nous avons aussi des génies en Afrique, seulement qu’on ne sait pas observer pour les orienter très tôt. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui dans la vie active, près de 95% des travailleurs ne sont pas productifs dans les métiers qu’ils sont en train d’exercer parce que ce n’est pas le métier de leur choix », a-t-il fait savoir. À l’en croire, si les enfants sont orientés dès leur jeune âge, ils seront plus productifs dans ce qu’ils font et par ricochet, apporteront leur contribution pour le développement du pays. Il a pour finir, invité les parents à tenir compte des potentialités de leurs enfants pour leur orientation dans leurs études.

De son côté, la représentante du chef de la Circonscription Scolaire (Cs) Parakou 1 Delphine Balogou a salué cette initiative de grande portée de l’association Arts, Culture et Tourisme Sans Frontières (Actsf). « Nous félicitons le projet qui s’évertue à faire éclore les talents cachés en nos apprenants. Parmi les apprenants, il y en a qui ont des talents et le projet permet déjà, en dehors de ce qui se fait à l’école en éducation pédagogique, de révéler les meilleurs talents », a-t-elle apprécié. Elle a, pour cela, réitéré la disponibilité et l’engagement de la Circonscription Scolaire (Cs) Parakou 1 à accompagner le projet pour l’atteinte des objectifs.

Il faut souligner que le Projet Éveil Mon Devenir (Pemd) est également mis en œuvre dans plusieurs écoles primaires publiques et privées de la ville de Parakou.

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.