PREPARATIFS DES COMMUNALES 2020 : Sa Majesté Latchè-Holou Guidimandjègbè prévient contre l’escalade de l’insécurité et conseille.

4 ans ago | Written by
12 785 vues
0 0

PREPARATIFS DES COMMUNALES 2020

Sa Majesté Latchè-Holou Guidimandjègbè prévient contre l’escalade de l’insécurité et conseille.

La commission électorale nationale autonome (Cena) a rencontré lundi et mardi derniers les présidents et responsables de partis politiques, les organisations de la société civile, les ministères, bref, toutes les parties prenantes dans l’organisation des élections communales et municipales du dimanche 17 mai 2020. Au cours du débat ayant précédé les communications de ce mardi, le représentant du Haut Conseil des Rois du Bénin, sa Majesté Latchè-Holou Guidimandjègbè Agbanchécon d’Avrankou a émis des réserves quant à la sécurité des personnes en cette veille des élections où des règlements de compte perturbent la quiétude.

Dernier des intervenants de ce mardi lors de la séance d’explication organisée par la Cena au chant d’oiseau de Cotonou dans le cadre des préparatifs du scrutin de mai 2020, sa Majesté Guidimandjègbè a, au nom de Dieu Tout-Puissant, Roi des Rois Créateur des mannes des ancêtres, béni l’institution qu’est la Cena, les élections à venir et tout le pays avant de faire part des réserves du Haut Conseil des Rois du Bénin dont il porte la voix. « ……Ma préoccupation, nous sommes déjà à l’effervescence des élections. Il se passe aujourd’hui quelque chose de très dangereux et puisque vous avez dit rôle des parties prenantes, j’ai lu ministère de l’intérieur ; je ne pense pas, peut être à mon niveau que le ministère de l’intérieur puisse encore organiser ces genres de séances avec les parties prenantes. Mais ce que je voudrais dire, c’est pour attirer votre attention sur un fait qui se passe actuellement ; nous autres, au niveau de la tradition, nous sommes au carrefour de tous les problèmes. Il y a quelque chose que je peux appeler aujourd’hui règlement de compte au niveau de la sécurité ; je voudrais que vous revoyiez ça avec le ministère de l’intérieur ». Ce sont là en substance ses propos.

A titre illustratif, il cite le cas d’un jeune homme qui, à la suite d’une séance de sensibilisation organisée à l’intention des jeunes par le préfet du Littoral dont la suite se serait soldée par l’arrestation d’un jeune en état d’ivresse. La police l’a aussitôt assimilé à un divorcé social. Malgré les interventions de la chefferie traditionnelle puisque connaissant le jeune incriminé qui est d’ailleurs l’un de leurs sujets, la police n’aurait pas été souple dans les échanges. Il aura donc fallu « la clairvoyance du procureur de la république pour que ce jeune innocent recouvre sa liberté sinon, il serait déjà exécuté et cette exécution serait juste un règlement de compte » a déploré sa Majesté Latchè-Holou. Faisant référence à l’ambiance du scrutin, il déclare que « les élections se basent sur la paix, la paix qui est gage de toute chose », avant d’inviter les responsables à divers niveaux à se pencher sur la question de sécurité. « Nous pensons que vous devez revoir cette mission de sécurité avec nos agents, nos exécutants, à mieux traiter les informations ; nous ne voulons pas ; nous au niveau de la tradition nous prions tous les jours pour la paix dans ce pays et lorsque nous voyons qu’un innocent est exécuté, ça nous fait mal et nous ne voulons pas de cela pendant les élections. Je voudrais juste attirer votre attention sur ce fait » a conseillé sa Majesté Latchè-Holou Guidimandjègbè Agbanchécon.

Charles HONVOH

Article Categories:
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru