PRIX DE L’ENSEIGNANT DE L’UNION AFRICAINE 2019 : L’absence criante d’enseignants béninois sur le podium ! . Mahugnon Kakpo interpellé

5 ans ago | Written by
19 367 vues
0 0

PRIX DE L’ENSEIGNANT DE L’UNION AFRICAINE 2019

L’absence criante d’enseignants béninois sur le podium !

. Mahugnon Kakpo interpellé

L’Union africaine (Ua) a récompensé trois enseignants le lundi 21 octobre dernier pour leurs performances pédagogiques exceptionnelles. C’était au détour d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège de l’institution à Addis Abeba, capitale de l’Ethiopie en présence d’un parterre d’invités. Malheureusement le Bénin n’est pas honoré par ses enseignants à travers ce prix. Une absence qui fait moult commentaires dans le rang des béninois.

Wilfried AGNINNIN

Le Prix Enseignant de l’Union Africaine (Ua) est un instrument important et précieux qui contribue au succès de l’Agenda 2063 et de la Stratégie Continentale pour l’Éducation en Afrique (Cesa). Il a pour objectif d’améliorer la visibilité et la condition de l’enseignant en Afrique à tous les niveaux et de promouvoir l’enseignement professionnel.

Cette première édition est destinée uniquement aux enseignants du secondaire dans les Etats membres de l’Union Africaine. A cet effet, un appel à candidature a été lancé demandant aux ministres des enseignements secondaires des Etats africains de nommer et de soumettre les noms de deux enseignants, un homme et une femme, qui répondent à un certain nombre de critères d’éligibilité.

Après l’étude des dossiers trois enseignants de différents pays ont été récompensés. Il s’agit, de la ghanéenne Augusta Lartey-Young, le Kenyan Erick Ademba et l’Ougandaise Gladys K. Ils ont reçu le prix du meilleur enseignant avec une enveloppe financière de plus de 5 millions de F cfa chacun.

Cependant, contre toute attente aucun enseignant béninois n’a été honoré à ce premier prix décerné par l’Ua. Selon les informations, les dossiers des enseignants béninois seraient recalés pour certains motifs. Ces irrégularités constatées doivent interpeller le gouvernement à travers son ministre de l’enseignement secondaire Mahugnon Kakpo. Des imperfections et des incohérences doivent être corrigées à l’avenir pour permettre au Bénin de retrouver son nom d’antan “ Quartier Latin de l’Afrique ”.

Il faut rappeler qu’outre ce prix de l’Ua, le Kenya avait aussi remporté en mars dernier à travers l’enseignant Peter Tabichi âgé de 36 ans le prix du meilleur professeur du monde par la fondation Varkey.

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru