PRODUCTION ET VALORISATION D’ALIMENTS POISSON AU BÉNIN : Les résultats à mi-parcours du Projet Ali-Larves validés . Une initiative du laboratoire Laraeaq du Professeur Ibrahim Imorou Toko

1 mois ago | Written by
2 557 vues
0 0

 

Les acteurs du projet aliments performants à base de sous produits locaux pour les larves de poissons (Ali-Larves) étaient en atelier de validation des résultats à mi-parcours dudit projet le samedi 4 mai 2024. C’est à travers une animation scientifique à l’Université de Parakou (Up) qui a permis de passer en revue les résultats obtenus au laboratoire tout en faisant des observations et suggestions pour l’atteinte des objectifs. Ce projet est financé par le Fonds National de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique (Fnrsit) et coordonné par le Laboratoire de Recherche en aquaculture et Ecotoxicologie aquatique (Laraeaq) de l’Up.

Wilfried AGNINNIN

Valider les résultats du Projet Ali-Larves obtenus au laboratoire avant le démarrage de la phase de pré-vulgarisation dans les exploitations piscicoles de production d’alevins de tilapia et de Clarias gariepinus au Bénin. C’est l’objectif général de cet atelier.
En procédant au lancement officiel de cette animation scientifique, le Directeur Adjoint (Da) de l’Ecole Doctorale des Sciences Agronomiques et de l’Eau (Edsae) de l’Université de Parakou (Up) Professeur Nouhoun Zoumarou Wallis a remercié les participants pour avoir effectué le déplacement pour cet atelier. Il a invité ces derniers à une participation active pour l’atteinte des objectifs.

Le superviseur du projet professeur Guy Apollinaire Mensah a exprimé sa satisfaction des résultats obtenus. «Les résultats obtenus sont satisfaisants. (…). Nous sommes en haleine, pour avoir la confirmation des résultats de la pré-vulgarisation chez trois pisciculteurs. Et dès que ces résultats seront concluants, on fera la vulgarisation dans les sept Pôles de Développement Agricole du Bénin», a-t-il fait savoir.


Selon le Chef du service du suivi et évaluation du Fnrsit Nadjib Soumanou, il est noté un manque criant d’un maillon important dans la chaîne de production et de valorisation des poissons au Bénin notamment les aliments poissons. Ainsi, le gouvernement a invité les chercheurs à mettre en place des technologies et des solutions pour résoudre les problèmes qui se posent aux producteurs. D’où la sélection et le financement du projet Ali-Larves par le Fnrsit. «La satisfaction du Fnrsit est totale au regard des résultats à mi-parcours du projet présentés et le chronogramme établi. (…). Ce que nous avons plus apprécié au niveau de l’équipe du projet, c’est le dynamisme par lequel, elle a reçu à contourner un certain nombre d’obstacles et de difficultés pour en arriver à respecter effectivement le planning pour nous sortir ces résultats», s’est-il réjoui.


Au terme de l’atelier, le Directeur du laboratoire Laraeaq Professeur Ibrahim Imorou Toko a remercié et salué l’attention soutenue des participants aux échanges scientifiques. Il a exhorté chaque acteur à s’impliquer davantage pour le reste des activités du projet.
Il faut rappeler que ce projet de 18 mois a été lancé en décembre 2022 et placé sous la direction de l’Ecole Doctorale des Sciences Agronomiques et de l’Eau (Edsae) de l’Université de Parakou.

Article Categories:
A la une · Actualité · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru