PROJET “CAMPAGNE ZÉRO PALU ! JE M’ENGAGE” PILOTÉ PAR DEDRAS ONG : Le comité villageois et le club antipaludique de Kinnoukpanou installés

2 semaines ago | Written by
4 675 vues
0 0

Le projet “campagne zéro palu ! Je m’engage” se poursuit dans la commune de Tchaourou. Ainsi, après le plaidoyer pour la lutte contre le paludisme au niveau communal et arrondissement, c’est l’installation des comités villageois et club scolaire antipaludique qui suit. Le comité villageois de lutte contre le paludisme du village de Kinnoukpanou et le Club antipaludique de l’école primaire publique de Kinnoukpanou à Tchaourou, ont été installés le mercredi 23 novembre 2022. C’était en présence des superviseurs de Dedras Ong, organe pilote du projet, du Chef de l’arrondissement de Tchatchou Joël Domagui, du chef du village de Kinnoukpanou Issiaka Baranon, de la responsable du centre de santé Kinnoukpanou, du groupement des femmes dudit village, de l’imam du village, du conseiller pédagogique, du directeur de l’école, des enseignants et écoliers.

Comité villageois de lutte contre le Paludisme

Selon le superviseur de projet à Dedras Ong Michée Essegnon, le comité villageois de cinq membres est composé du chef-village, d’un relais communautaire ou personne ressource, d’une représentante du groupement des femmes, d’un leader religieux et d’un leader d’opinion. Celui du club antipaludique de l’école primaire publique Kinnoukpanou de neuf membres, est composé de trois enseignants qui occuperont les postes de Président, Secrétaire Général (Sg) et Conseiller, et de six écoliers qui joueront respectivement le rôle de vice-président, de responsable chargé du matériel, de responsable à l’hygiène et assainissement et de responsable à l’organisation et à l’information.

Ces comités auront pour rôle de mettre en œuvre le paquet d’activités retenu, de responsabiliser la communauté pour la mise en œuvre du paquet d’activités défini, de définir et de compléter le paquet si possible en inscrivant d’autres activités conformément aux réalités du village. Comme paquet d’activité sur le volet préventif, il y a l’identification et la destruction des gîtes larvaires, l’hygiène et l’assainissement du milieu, le suivi quotidien de l’utilisation effective, de l’entretien et de la réparation des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action, du suivi des femmes enceintes à travers les consultations prénatales, des activités de causeries éducatives et des accompagnements des relais communautaires dans la mise en œuvre de leurs activités. Pour le volet prise en charge, il s’agira de susciter le recours précoce aux soins auprès du relais communautaire et ou des formations sanitaires et sensibiliser sur le respect des consignes de référence données par le relais communautaire.

Photo de famille Club scolaire antipaludique et superviseurs Dedras Ong

Le club scolaire antipaludique veillera à l’hygiène et l’assainissement au sein de l’école. Il va se réunir une fois par semaine et organisera des séances de salubrité chaque dernier vendredi du mois. Aussi, les enseignants transmettront des messages de lutte contre le paludisme lors des enseignements dans les classes. Les différents comités installés ont pris l’engagement d’œuvrer pour zéro palu à Kinnoukpanou.

Il faut rappeler que le projet “Campagne zéro palu ! Je m’engage” est piloté par Dedras Ong dans quatre communes telles que Tchaourou, Natitingou, Copargo et Banikoara. Il est financé par SpeakUpAfrica et mis en œuvre en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (Pnlp). L’objectif, c’est zéro palu dans les années à venir dans ces différentes communes.

Wahabou ISSIFOU

 

Article Categories:
A la une · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *