PROLIFERATION DES JEUX DE HASARD ILLICITES AU BENIN : Une frange de la jeunesse toujours à la quête du gain facile

4 ans ago | Written by
12 411 vues
0 0

PROLIFERATION DES JEUX DE HASARD ILLICITES AU BENIN

Une frange de la jeunesse toujours à la quête du gain facile

La Loterie Nationale du Bénin est la structure formellement autorisée de manière exclusive pour l’organisation des jeux de hasard au Bénin. Cependant, en dépit des diverses formes de jeux de hasard qu’elle met à la disposition des populations, certains jeunes continuent d’investir leurs maigres ressources dans des jeux initiés par des privés hors toutes les normes de contrôle. Par le biais de ces jeux, plusieurs jeunes se voient dépossédés de leurs ressources, mais continuent quand même à s’y livrer. Face à cette situation qui va grandissante dans les villes du Bénin et qui appauvrit davantage la couche juvénile, les autorités doivent parer au plus pressé.

Edouard ADODE

Il existe plusieurs moyens légaux pour gagner de l’argent en misant sur la chance. Ces moyens suivent le cours de l’évolution de la société béninoise et s’adaptent à toutes les générations. Raison pour laquelle la Loterie Nationale du Bénin est instaurée pour l’organisation et le suivi du déroulement des jeux de hasard sur toute l’étendue du territoire national afin que les joueurs ne soient pas trop lésés dans ces jeux et que les bénéfices profitent effectivement à toute la nation.

Cependant, chaque jour, il est noté une prolifération arnachique des centres de jeux non autorisés un peu partout dans le pays. Ces centres sont installés dans les boutiques et débits de boissons avec autour un monde fou de jeunes tous les jours. A côté de ces machines à sous illégalement installées dans le pays, une multitude de formes de jeux de hasard ql rassemble également les jeunes.

À la plage, dans les coins de rue, dans les marchés, on les voit partout à la recherche d’éventuels joueurs ou au milieu de jeunes attroupés pour tenter leur jeunes. Ainsi, des différents jeux de cartes, celui qui consiste à choisir une couleur de carte entre trois, est le jeu qui sévit aujourd’hui dans le rang des jeunes en les rendant davantage pauvres. Les jeunes auteurs de ce jeu de cartes se déplacent en équipe de deux ou trois. Un membre de l’équipe joue le rôle du dépositaire du jeu et les autres se comportent en joueurs pour appâter les jeunes curieux innocents. En les voyant jouer, les membres du groupe d’anarque déguisés gagnent facilement leur mise devant tout le monde en traînant les naïfs dans leur piège. Bon nombre de béninois se font déplumer par ce jeu. Parfois, ce jeu dégénère et cause plusieurs dégâts matériels. Il se présente comme une cause de trouble à l’ordre public.

En plus de ce jeu, il y en a d’autres qui se font à base de dé ou de carte appelée tombola souvent jouer par les femmes dans les marchés et dans les maisons pour gagner des ustensiles de cuisine ou même des vivres à l’approche des fêtes de fin d’année.

Les autorités étatiques étant garant de l’ordre public et de l’épanouissement de tous les citoyens, elles doivent prendre les taureaux par les cornes pour sauver les jeunes qui deviennent obsédés par ces jeux illicites qui enlisent les populations davantage.

Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.