PROMOTION DE LA PAIX ET LUTTE CONTRE L’EXTRÉMISME VIOLENT DANS LE BORGOU : Le projet Barobu lancé par l’Association Paroles d’Afrique

1 an ago | Written by
19 616 vues
0 0

Seïdou Barasuno, Président de l’Association Paroles d’Afrique a procédé au lancement officiel du projet Barobu et à l’installation des foyers d’interprétation en savoirs et pratiques griotiques pour la promotion de la paix et la lutte contre l’extrémisme violent dans les communes du Borgou. C’était le jeudi 9 mars 2023 dans un hôtel de la ville de Parakou en présence du Directeur Départemental du Tourisme de la Culture et des Arts du Borgou, du représentant du Directeur Départemental de la Police Républicaine du Borgou, du représentant des Forces Armées Béninoises, des membres de l’Association Paroles d’Afrique et de la communauté des griots du Bénin.

Wahabou ISSIFOU

Soutenu par l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (Uemoa) et « Accès Culture », le projet Barobu a pour objectif de promouvoir la paix et lutter contre l’extrémisme violent. Elle vise également à produire et diffuser des spectacles des arts griotiques, promouvoir à travers la médiation culturelle et griotique, le mieux vivre-ensemble entre les communautés béninoises et françaises et de former pour professionnaliser 25 griots. Plus loin, ce projet qui interviendra dans les communes de Parakou, N’Dali, Nikki, Bembéréké et Sinendé organisera des classes de médiation culturelle pour la transmission des connaissances et valeurs des arts griotiques au profit du public jeune français de Bordeaux. Barobu va aussi renforcer la collaboration entre les médiateurs français et béninois, échanger sur les outils du dialogue et la prévention de violence et de conflits.

Seïdou Barasuno, Président de l’Association Paroles d’Afrique, a, dans son intervention, après avoir exprimé sa gratitude à l’endroit des autorités présentes et des partenaires techniques et financiers, évoqué la pertinence de ce projet. Pour lui, l’importance des griots pour la société n’est plus à démontrer. Et ce projet vise la capitalisation des savoirs et pratiques pour la promotion de la paix, la cohésion sociale et du vivre-ensemble.

Quand au représentant des Forces Armées Béninoises Kodo Sinawonron Bani, ce projet revêt une importance capitale. Voilà pourquoi, il a demandé aux griots d’aller jusqu’au bout de cette initiative qui permettra de prévenir les violences afin d’éviter les interventions des forces de défense. Dans la même veine, le représentant du Directeur Départemental de la Police Républicaine a exprimé sa disponibilité à accompagner le projet pour l’atteinte de ses objectifs. Il n’a pas manqué de témoigner sa gratitude à l’endroit de l’Association Paroles d’Afrique et ses membres.

Pour le Directeur Départemental du Tourisme, de la Culture et des Arts du Borgou Garou N’Douro Bagoudou, le choix des personnes appelées à intervenir dans ce projet est l’idéal. Les griots étant les éveilleurs de la conscience collective, c’est à juste titre que les objectifs de ce projet seront atteints à travers le rôle combien important qu’ils auront à jouer.

La remise de matériels au profit des différents foyers d’interprétation a mis fin à la cérémonie.

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru